AFFAIRES DES DELEGUES DU MOUVEMENT CITOYEN DE OUARGLA | El Watan
toggle menu
lundi, 10 mai, 2021
  • thumbnail of elwatan09052021




AFFAIRES DES DELEGUES DU MOUVEMENT CITOYEN DE OUARGLA

06 juillet 2004 à 0 h 00 min

Par ailleurs, et comme attendu, le procureur général de la République de Ouargla a reçu dans la matinée d’hier six représentants des familles des délégués du Mouvement du Sud pour la justice (MSJ) détenus depuis un mois pour constitution d’un groupe de malfaiteurs. La délégation a remis une lettre de doléances demandant la libération immédiate des prisonniers affaiblis par une grève de la faim qui se poursuit depuis huit jours et le retrait des accusations calomnieuses de «séparatistes». De son côté, le procureur général a déclaré à El Watan : «A cause de la sensibilité du dossier, l’instruction se poursuivra même en période de congé, d’autant plus que l’audition de deux autres membres du mouvement n’a pas encore eu lieu. Ce qui retarde l’enquête.» Notre interlocuteur dira que ni lui ni les magistrats en charge de l’affaire ne partiront en vacances. Il déclare ouvertement que la politique n’est pas de son ressort et qu’il se contente d’appliquer les lois de la République. M. Boukef précise que cette affaire dérange et donne du fil à retordre aux magistrats. Par ailleurs, nous apprenons, par le biais des familles, que les grévistes détenus dans des cellules individuelles depuis leur entrée en grève de la faim sont dans un état de santé préoccupant. Mardi dernier, puis samedi matin, Zoubeir Bensaci et Tahar Larbi ont été évacués à l’hôpital Boudiaf pour recevoir des soins intensifs. Les six grévistes refusent les chefs d’inculpation retenus contre eux et sont résolus à poursuivre leur combat jusqu’au bout.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!