toggle menu
lundi, 21 janvier, 2019
  • thumbnail of elwatan09072018

Taskeriout : Un apport foncier salutaire

13 mai 2008 à 20 h 08 min

«L’intégration de cette assiette de terrain au POS est une bouffée d’oxygène pour la municipalité, car elle va nous permettre de relancer des tas de projets laissés en suspens depuis des années faute de terrains. Ajoutons à cela que ces terres sont situées sur un site des plus stratégiques, car jouxtant la RN9 sur une longueur de plus de 400 mètres », nous déclare, avec soulagement, le P/APC, M. Abdelmadjid. Les terrains en question seront destinés à l’édification d’un programme important et diversifié. D’après notre interlocuteur, ce programme élaboré selon les priorités tracées sera en mesure d’amorcer une dynamique au niveau local. En réponse à l’une des préoccupations de la population, il sera lancé un chantier de 100 logements sociaux à réaliser au niveau de ce site. Par ailleurs, dans le souci de mettre à la disposition des estivants, nombreux à visiter la région en particulier la cascade de Kafrida, un projet important a été retenu pour la réalisation sur le site d’un hôtel d’une capacité d’accueil avoisinant les 60 chambres. En outre, le projet de réalisation d’une bibliothèque, qui a traîné plus de deux ans du fait du litige qui a opposé l’APC à un particulier autour du terrain choisi initialement pour l’abriter, va pouvoir voir le jour. Pour sa concrétisation, une assiette de 4000 m2 a été réservée sur le même site. Toutefois, l’offre faite par l’APC pour l’élargissement de l’antenne de la Protection civile existante et son passage au statut d’unité à même d’assurer une meilleure couverture des communes d’Aït Smaïl, Darguina et Taskeriout, n’a pas eu, d’après le P/APC, une suite favorable. «Nos efforts pour transformer l’antenne communale de la Protection civile en une unité en lui consacrant 2000 m2 de ces terres dont vient de bénéficier la commune se sont soldés par un échec du fait que les unités de la Protection civile sont destinées pour les chefs-lieux de daïras», affirme notre interlocuteur, non convaincu par l’explication de la direction de la Protection civile. «Car, je ne vois pas d’autres endroits plus propice pour sa réalisation que ce site choisi pour maintes raisons, à savoir qu’il est situé à équidistance des trois communes dans un endroit accessible car à proximité de la RN9. En plus de cela, le chef-lieu de daïra, qui est Darguina, ne dispose pas d’assiette de terrain pour recevoir ce genre de projet», conclut-il.

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!