Importants investissements pour la modernisation du réseau routier à Tébessa | El Watan
toggle menu
mercredi, 21 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190821

  • Pub Alliance Assurance




Importants investissements pour la modernisation du réseau routier à Tébessa

19 mars 2018 à 12 h 00 min

Durant trois quinquennats, la wilaya a bénéficié de rénovation, de renforcement et de modernisation de 750 km. Cette année, la région va bénéficier de plus de 800 millions de dinars pour l’achèvement de certains projets en souffrance, tels que l’évitement du chef-lieu. Le réseau routier menant vers la frontière va être renforcé également, vu le trafic important qui passe par la wilaya vers la Tunisie.

A l’instar des wilayas du Sud, Tébessa va bénéficier de 5 millions de dinars pour sécuriser et désenclaver les localités déshéritées, à savoir Ras El Ache, Oum El kmakam et Oum Ali, a précisé Abdelghani Zaâlane, ministre des Travaux publics et des Transports, en marge de la visite de travail et d’inspection qu’il a effectuée la semaine passée dans la wilaya de Tébessa. D’importantes enveloppes ont été consacrées, ces dernières années, pour améliorer le réseau, mais le manque d’entretien des infrastructures routières et l’octroi des projets relevant du secteur à des entreprises inexpérimentées ont eu des conséquences désastreuses.

Ajouté à cela les véhicules de gros tonnage, dont le poids dépasse souvent la norme, qui sont aussi parmi les principales causes de la dégradation du réseau routier hors agglomération. Les chemins communaux et de wilaya, qui doivent desservir les agglomérations et les hameaux épars, sont toujours dans un état des plus piteux. Ainsi, les habitants de certaines localités, comme Serdies, au nord, et Hassai Karma, à l’extrême sud de la wilaya, n’avaient aucune alternative que de porter leur mécontentement dans la rue. Seuls moyens pour eux de se faire entendre et résoudre ce problème qui perdure et qui semble être banalisé par les autorités locales et les assemblées élues.

DÉSENGORGEMENT

Les travaux d’évitement de la ville de Tébessa sont pratiquement achevés. C’est à partir de la route d’El Kouif, et s’étendant sur une distance de 11,5 km, que le tronçon de route a été réalisé en trois lots par des entreprises locales, et devraient désengorger la ville de Tébessa, permettant plus de fluidité dans la circulation, notamment des poids lourds et gros tonnages, de transport des matériaux de construction et autres. Une enveloppe de plus de 1730 millions de dinars a été consacrée à ce projet. Un dédoublement s’étend sur plus de 13 km, reliant la localité de Aïn Fodda à Hammamet, censé aussi désengorger le trafic routier au niveau de l’entrée de la wilaya du côté d’Oum El Bouaghi, sera opérationnel d’ici la fin de l’année. Ce projet, estimé à 900 millions de dinars a été pris en charge sans contrepartie financière par des entreprises locales. Lors de sa visite, le ministre des Travaux publics a donné le coup d’envoi des travaux de bitumage.

PROJETS À VENIR

Le directeur des travaux publics nous a affirmé que les surcharges de véhicules accélèrent le vieillissement et l’usure des chaussées. Du coup, des enveloppent colossales ont été englouties rien que pour la réfection des routes à Tébessa. Toujours selon lui, la surcharge des véhicules, notamment ceux qui transportent les matériaux de construction ou du minerai seront désormais contrôlés. En effet, le premier responsable du secteur a annoncé que la direction des travaux publics a acquis récemment seize bascules (balances) qu’elle a remises aux services de la Gendarmerie nationale, qui se chargeront de l’opération de pesage des poids lourds, qu’ils soient à l’arrêt ou en circulation

La direction des travaux publics prévoit un programme de plus de 13 projets, entre autres, le dédoublement de la RN10, entre la wilaya de Tébessa et Oum El Bouaghi sur une distance de 8 km, la réalisation du contournement de la carrière d’exploitation de phosphate à Bir El Ater, avec l’intersection de la RN10 et de la RN16, s’étendant sur plus de 110 km, ou encore l’étude de développement des chemins communaux sur une distance de 150 km. Le schéma directeur de développement du réseau routier national prévoit également le lancement prochain de l’autoroute des Hauts-Plateaux, qui intéresse la wilaya de Tébessa sur un itinéraire approximatif de 105 km, ainsi que l’aménagement de la pénétrante Annaba et Tébessa à la liaison express entre l’autoroute Est-Ouest et la rocade des Hauts-Plateaux.

UN ÉTAT DES ROUTES DÉSASTREUX

Les routes du chef-lieu et des communes de Tébessa sont devenues une source de stress pour la population locale. La ville offre en effet un décor indigne d’un chef-lieu de wilaya. Les sommes colossales déboursées jusque-là pour son amélioration n’ont rien changé, au grand dam des usagers de ce réseau routier défectueux, truffé de trous, de nids-de-poule, bordures détériorées, trottoirs en dents de scie et parsemés de toutes sortes d’embûches où il n’est pas aisé aux piétons de circuler. L’intérieur de l’ensemble des quartiers populaires a fait l’objet d’un abandon total de la part des assemblées précédentes. La ville est vraiment livrée à elle-même.

Aussi, des artères récemment réfectionnées ont subi des dégradations importantes à cause des travaux de creusement pour placer une conduite d’eau potable ou un câble électrique ou autres.

Depuis, elles ne sont pas réparées. Des retards dus à la lenteur dans les travaux de revêtement et de bitumage ont été ressentis, comme c’est le cas des nouvelles cités telles que Afak, 5 Juillet et 24 Février. Même constat pour des quartiers qui devaient bénéficier de l’aménagement extérieur depuis plus de 4 ans et qui sont toujours dans une situation lamentable à cause de la politique d’austérité. «Cela fait plus de deux ans que nous attendons la réfection de la deuxième partie de notre quartier, mais rien ne se profile à l’horizon», s’indigne un habitant de la cité Chadli Bendjedid (Skanska). Des sommes colossales ont été injectées rien que pour améliorer le réseau routier, mais le manque de coordination et de planification entre les différentes administrations, ainsi que le manque de suivi, ont abouti à des résultats peu probants concernant le réseau intérieur des routes. 
 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!