Les biens mal acquis en France en ligne de mire | El Watan
toggle menu
lundi, 19 octobre, 2020
  • thumbnail of elw_30092020






L’Algérie demande l’aide de la justice française pour établir le patrimoine d’une dizaine d’anciens dirigeants

Les biens mal acquis en France en ligne de mire

29 août 2020 à 10 h 30 min

L a justice algérienne a demandé l’aide de la justice française afin d’établir le patrimoine réel d’une dizaine de ses ressortissants, apprend-on dans l’édition récente de l’hebdomadaire français Le Point.

Il s’agirait, à en croire le journal français, de personnalités liées au régime de Bouteflika ayant acquis des biens en France. «Les informations demandées sont bien plus larges que les aspects fiscaux», indique-t-on à Paris. Et au journal français de glisser : «Abdelmadjid Tebboune considère aujourd’hui qu’il a les mains libres pour tenter de récupérer les biens mal acquis en France (…).» Le pouvoir algérien ne veut pas que les ONG comme Transparency International se mêlent de ce qu’il considère comme ses affaires intérieures. Est-ce là une partie de la «khota» (le plan) pour la récupération de l’argent détourné que Abdelmadjid Tebboune refusait de dévoiler lorsqu’il était candidat à la Présidentielle ? «La récupération de cet argent est mon affaire, disait-il. Il suffit que je révèle mon plan pour qu’ils développent un contre-plan.»

Plus récemment, il affirmait : «Pour ce qui est de la récupération des fonds détournés, nous sommes dans l’attente du feu vert de la justice, qui n’a pas encore statué sur tous les dossiers et établi les montants détournés. Les fonds détournés se trouvent à l’intérieur du pays ainsi que dans d’autres endroits, comme Genève, ou dissimulés dans des pays réputés pour leurs facilitations fiscales. Une fois ces dossiers définitivement clos par la justice, nous allons entamer les procédures nécessaires, soit par le biais d’avocats algériens ou étrangers, ou par l’activation des conventions conclues avec ces pays. Ces fonds seront indubitablement récupérés et ça se fera par le biais de la justice.»

Il y a lieu de penser que sur le plan diplomatique, Alger et Paris entretiennent une «lune de miel», caractérisée par des échanges téléphoniques fréquents entre les présidents Tebboune et Macron. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu jeudi une communication téléphonique de son homologue français, Emmanuel Macron, au cours de laquelle les deux chefs d’Etat ont évoqué les relations bilatérales et les développements de la situation en Libye et au Mali, a indiqué un communiqué de la présidence de la République.

Des dirigeants visés

Les noms des personnes visées par la justice algérienne n’ont pas été révélés, mais il est à parier qu’il s’agit de dirigeants dont la roue a tourné. Le fait est qu’avant même le hirak et la démission de Abdelaziz Bouteflika, des informations ont filtré sur l’inclination de quelques ténors de la nomenklatura algérienne pour les résidences de luxe en France. Selon les statistiques des notaires de Paris, entre 2010 et 2014, «près d’un bien sur dix (appartement ou maison) acquis en Ile-de-France par un étranger l’est par un Algérien».

Une enquête menée par deux reporters français et publiée dans un livre Paris Alger, une histoire personnelle, a donné quelques noms ainsi que les sommes astronomiques qui ont été versées pour l’acquisition de ces biens. Ils citent notamment le cas de l’ancien ministre Abdessalem Bouchareb, actuellement en fuite, ayant joué un rôle-clé dans les affaires de corruption et condamné par contumace dans quatre procès successifs. Il aurait ainsi, selon cette source, acquis en 2006, alors qu’il était député RND, deux lots au 1er étage d’une surface de 156 m2, dans un quartier prisé de Paris, d’une valeur de 1 180 000 euros. Aujourd’hui, le bien immobilier du ministre est évalué à plus de trois millions d’euros.

L’autre nom qui a circulé est celui de Rym Sellal, la fille du Premier ministre Abdelmalek Sellal, actuellement sous les verrous. Le 27 avril 2007, Rym, 28 ans à l’époque, achète un appartement aux Champs-Elysées pour la modique somme de 860 000 euros. «Le document notarié ne fait apparaître aucun prêt bancaire, mais précise que 50 000 euros ont été versés avant ce jour et hors comptabilité de l’étude notariale», lit-on dans l’enquête menée par les auteurs du livre.

Dans ce qui s’apparente à un Monopoly parisien, l’ancien secrétaire général du FLN et ex-président de l’APN, Amar Saadani, aurait lui aussi succombé au charme de la ville Lumière, choisissant l’un des hauts-lieux de la bourgeoise parisienne, Neuilly-sur-Seine, pour domicile. «Saadani est bien propriétaire d’un appartement à Neuilly, qu’il utilise lors de ses déplacement en France, mais il est occupé par l’une de ses filles», raconte l’avocat du patron du FLN, Jean-Yves Dupeux, qui s’occupe bien des affaires du chef du FLN reconverti. Selon l’acte de vente, «Amar Saadani a entamé en son nom propre les premières démarches avec le vendeur avant de constituer une SCI plus discrète», révèle le livre.

Hamid Melzi, ex-PDG de la Société d’investissement hôtelier (SIH), aurait aussi acquis plusieurs biens dans la capitale française. Il faut dire que ces activités avaient été tolérées par les autorités françaises. Certes, l’Algérie et la France ont signé en 2016 une convention bilatérale d’entraide judiciaire en matière pénale (un document signé côté algérien par le ministre de la Justice Tayeb Louh, actuellement en prison), prévoyant notamment l’autorisation des auditions par visioconférence, le partage des avoirs criminels confisqués, l’échange d’extraits de casiers judiciaires par voie électronique, mais également des règles de protection des données personnelles compatibles avec les engagements européens de la France.

A y regarder de plus près, il apparaît, selon un article du Figaro, qu’une clause permettait la protection des dirigeants algériens corrompus à travers l’alerte de l’Algérie des procédures engagées par la justice française et le renvoi de ce type d’affaire en Algérie.

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!