Le mouvement populaire s’inscrit dans la durée : Hirak : acquis et résistances | El Watan
toggle menu
mardi, 25 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190625
  • Pub Alliance Assurance

Le mouvement populaire s’inscrit dans la durée : Hirak : acquis et résistances

02 juin 2019 à 10 h 15 min

Les Algériens ont marché en masse vendredi dernier, le 4e du mois de Ramadhan et le 15e depuis le début du hirak, démentant ainsi les prévisions de certains cercles qui tablaient sur l’essoufflement du mouvement durant cette période de jeûne.

Si, bien évidemment, il n’y avait pas les foules qu’ont connues les 2e et 3e vendredis par exemple, il n’en demeure pas moins que des milliers d’Algériens sont sortis dans les rues des différentes villes du pays durant ce mois, bravant la faim, la soif et la chaleur. Une détermination qui renseigne sur le degré de conscience des manifestants, qui, après avoir remporté d’importantes victoires, veulent poursuivre leur combat afin de faire partir carrément le «système».

En effet, après les premières manifestations contestant le 5e mandat, Abdelaziz Bouteflika, élu en 1999, a finalement décidé de surseoir à son ambition de rester au pouvoir pour cinq autres années. Une démission notifiée au Conseil constitutionnel le 2 avril, soit après six vendredis de manifestation, mais surtout près de deux heures seulement après que l’état-major de l’ANP ait «préconisé» de mettre en application «dans l’immédiat» l’article 102 de la Constitution (démission ou empêchement). Si Ahmed Gaïd Salah avait, dans la foulée, évoqué aussi l’application des articles 7 et 8 de la Loi fondamentale, comme réclamé par les manifestants, il s’est, par la suite, muré dans le respect stricto-sensu de l’article 102.

En d’autres termes, pas de report de l’élection présidentielle prévue dans un délai de 90 jours après l’intronisation du chef de l’Etat par intérim, ni de transition. Le départ de Bouteflika et l’arrestation de plusieurs personnalités parmi les plus proches collaborateurs du cercle présidentielle, «el issaba» (la bande, ndlr), comme elle a été nommée par Gaïd Salah lui même, n’ont pas convaincu les Algériens, qui ont par conséquent refusé de rentrer chez eux, parce qu’entre-temps, le plafond des revendications a été relevé. Les Algériens ne veulent plus se contenter du départ de Bouteflika seulement, mais de tout le régime.

L’état-major, qui s’est mis en avant en lieu et place du chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, plutôt effacé et unanimement rejeté par la population, n’a pas voulu changer de cap au fil des semaines. Sauf que, finalement, les Algériens ont réussi à faire capoter cette présidentielle. A la fin de la période consacrée au dépôt des dossiers de candidature, seuls deux inconnus se sont présentés au Conseil constitutionnel. Leurs dossiers seront certainement rejetés. L’élection du 4 juillet est quasiment annulée. Le chef d’état-major de l’ANP a, dans son dernier discours prononcé à l’occasion de la visite qu’il a effectuée à la 6e Région militaire, pris relativement en compte cette évolution.

Il a appelé au dialogue, pour arriver à organiser une présidentielle «dans les plus brefs délais», mais a refusé une «transition». Vendredi dernier, les manifestants ont réaffirmé leur rejet de tout dialogue avec «les symboles de l’ancien régime». Dans ce qui semble devenir un face-à-face qui dure, et après avoir échoué à imposer la présidentielle du 4 juillet, le pouvoir en place réussira-t-il à l’a faire accepter par les citoyens dans quelques autres mois avec les mêmes conditions (Bensalah, Bedoui…) ?

Comptant sur l’essoufflement des manifestations durant le mois de Ramadhan, c’est finalement l’agenda d’un pouvoir en place, obligé même de compter sur l’ancienne alliance (FLN, RND, MPA et TAJ), qui avait été constituée autour de Bouteflika, pour lui apporter le soutien nécessaire – des formations politiques dont la majorité des chefs sont pourtant poursuivis en justice pour des affaires de corruption, qui s’est «essoufflé».

Aujourd’hui encore, certains pourraient toujours miser sur l’affaiblissement du mouvement populaire durant les semaines à venir. Les étudiants vont partir en vacances d’ici peu, alors que la période des congés est déjà là. Mais comme durant le mois de Ramadhan, les Algériens, extrêmement déterminés, ont montré qu’ils étaient pleins de ressources. S’ils ont bravé la faim, la soif et la chaleur durant le Ramadhan, en sortant en masse dans la rue, il est fort à parier qu’il en feront de même, ou même plus encore, lors des semaines à venir.

Par ailleurs, les ministres et walis trouvent toujours des difficultés à sortir sur le terrain. Et il y a peu de chance pour que les choses changent prochainement. Le Premier ministre, Noureddine Bedoui, a même du supporter un «Tetnahaw gaa» (Vous partirez tous, ndlr) à La Mecque, alors qu’il effectuait une omra. Jusque-là, la contestation se déroule globalement dans un climat pacifique, même si une troisième victime a été enregistrée lors du 14e vendredi, le jeune Nabil Asfirane s’étant éteint à la suite d’un malaise cardiaque, alors que le militant des droits de l’homme, Kamel Eddine Fekhar, est décédé en détention mardi dernier.

Les manifestants font tout pour maintenir cet aspect qui a fait la réussite de ce mouvement populaire, évitant à chaque fois d’affronter les services de sécurité, même quand ces derniers usent de provocation (fermeture d’axes routiers menant vers la capitale, interdiction de certains axes pour les marcheurs, interpellations, saisie de pancartes et banderoles…). Les Algériens sont décidés à faire réussir leur «révolution».

Pour cela, ils savent pertinemment qu’ils doivent faire preuve d’une détermination sans faille que le pouvoir en place tentera d’ébranler par divers stratagèmes et ruses. Tout indique que le «combat» sera long. Mais il est fort à parier que les victoires arrachées jusque-là ne seront pas les seules…

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!