La mobilisation citoyenne attend toujours des «solutions» | El Watan
toggle menu
lundi, 26 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190826




  • Pub Alliance Assurance

La mobilisation citoyenne attend toujours des «solutions»

31 mai 2019 à 10 h 15 min

Aujourd’hui est le 15e vendredi de marche et le dernier de ce mois de Ramadhan. Au vu des appels lancés sur les réseaux sociaux, la mobilisation sera sans doute impressionnante. Cette marche intervient après le 14e mardi de manifestation des étudiants, plus déterminés que jamais.

Ces derniers se sont d’ailleurs rassemblés en masse et on réussi leur action malgré l’important dispositif policier déployé pour l’occasion. Une nouvelle marche pacifique qui intervient également comme une réponse au discours conciliant du chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah, prononcé mercredi à l’occasion de sa visite à la 6e Région militaire, appelant au dialogue et assurant que «l’unique voie pour résoudre la crise que vit notre pays est d’adopter la voie du dialogue sérieux, rationnel, constructif et clairvoyant, qui place l’Algérie au-dessus de toute considération».

Mais Gaïd Salah écarte toujours la période de transition, insistant sur  «la tenue des prochaines élections dans les plus brefs délais possibles, loin (…), de périodes de transition aux conséquences incertaines, car l’Algérie ne peut supporter davantage de retard et de procrastination».

Un discours qui a d’ailleurs fait réagir la classe politique qui reste partagée, mais assure cependant qu’aucun dialogue ne pourra s’engager véritablement ni aboutir s’il ne se fixe pas comme objectif le changement radical du système. Sur la Toile, les slogans fusent ! Les plus répandus et donc les plus attendus aujourd’hui sont : «Oui pour l’ouverture d’un dialogue sérieux», «Non aux 2B», «Pas d’élection avec les pro-5e mandat», Engageons-nous tous»…

Militants du PT

Reste à savoir si la répression et les intimidations enregistrées vendredi dernier dans la matinée seront au rendez-vous. En effet, lors du 14e vendredi de manifestation, un impressionnant dispositif policier a été déployé, dès les premières heures de la matinée, à l’entrée de la capitale et sur les principales places accueillant les manifestants et de nombreuses arrestations ont suivi.

Pour leur part, les militants du PT se sont donné le mot pour être présents en force afin d’exiger la libération de Louisa Hanoune qui serait «bien» mais qui nécessite une prise en charge spécifique, apprend-on. Son médecin traitant a vu sa demandée d’autorisation de la voir rejetée. Un refus leur a été aussi signifié quand une demande d’entrevue entre son médecin et ceux de la prison !

Il est à noter que le Comité national pour la libération de Louisa Hanoune (CNLLH) présidé par la moudjahida et ex-sénatrice Zohra Drif Bitat, a décidé de saisir via une lettre ouverte le général Gaïd Salah et le chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, pour réclamer sa «libération dans les plus brefs délais», indique un communiqué publié ce mercredi. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!