Face à l’entêtement du pouvoir : La feuille de route de la société civile | El Watan
toggle menu
samedi, 21 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan21092019





Face à l’entêtement du pouvoir : La feuille de route de la société civile

29 avril 2019 à 11 h 06 min

Le mouvement associatif autonome appelle à une sortie rapide du cadre constitutionnel, voulu par le pouvoir, pour aller vers une véritable transition démocratique en réponse à la volonté populaire.

Un collectif, composé de 28 organisations de divers horizons, vient, en effet, de rendre publique une série de propositions, dont l’ouverture d’un dialogue sérieux en vue de solutionner la crise actuelle.

Dans une déclaration intitulée «En route vers une conférence nationale de la société civile pour une transition démocratique», ce collectif, créé le 18 mars et qui a tenu sa première réunion samedi dernier, appelle à enterrer la feuille de route imposée par le pouvoir. «L’intérim constitutionnel instauré le 2 avril, sous l’impulsion de l’état-major de l’ANP, est un processus mort-né.

La révolution démocratique en cours veut en finir avec le système. Elle appelle à l’ouverture d’une transition politique pour construire de nouvelles institutions.

Il ne peut pas y avoir d’élection présidentielle le 4 juillet prochain», lit-on dans ce document. Pour les signataires de cette déclaration, «la sortie du cadre prétendu de la Constitution s’impose naturellement pour aller à la rencontre des nouveaux acteurs de la scène publique algérienne depuis la libération des initiatives populaires le 22 février dernier».

Tout en déplorant l’absence de volonté politique du pouvoir pour donner une issue à la revendication populaire de changement radical du système, le collectif appelle à un dialogue sérieux pour trouver une solution à cette crise. «Les participants à cette première rencontre appellent à l’ouverture d’un dialogue entre le pouvoir politique et l’ensemble des acteurs qui, dans la société civile et la classe politique, se tiennent de différentes manières dans le mouvement populaire», souligne-t-on.

Ce dialogue, ajoute-t-on, «dégagera la feuille de route finale de la transition, sa durée et l’identité de ses animateurs à la mesure de l’incarnation de l’Etat».

Le collectif, lit-on dans la même déclaration, réitère son engagement à participer «à ce processus et veiller à la défense de ses revendications». «Les participants à la première rencontre nationale des organisations de la société civile contribueront de toute leur énergie à l’émergence d’un point de vue populaire fort dans la transition à laquelle ils appellent pour aller vers une nouvelle République», indique-t-on.

Le collectif affirme, dans la foulée, son engagement à travailler «pour cela à la convergence de toutes les dynamiques, syndicales, citoyennes et politiques qui œuvrent pour ce même objectif». «La rencontre se tient prête à fusionner avec les initiatives les plus proches.

Elle a décidé d’organiser dans les meilleurs délais une conférence nationale de la société civile algérienne ouverte», annonce aussi le collectif.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!