Des Appels pour une mobilisation massive ce vendredi : L’effet 1er Novembre | El Watan
toggle menu
dimanche, 05 avril, 2020
  • thumbnail of elwatan05042020



Des Appels pour une mobilisation massive ce vendredi : L’effet 1er Novembre

31 octobre 2019 à 10 h 30 min

Je suis un élément du hirak, ce vendredi je serai à Alger», «Bensalah ne me représente pas et pas d’élection avec la bande», «Rendez-vous à Alger à l’occasion du 1er Novembre»… La marche de demain, 1er novembre, s’annonce grandiose.

Partout sur le territoire national, on se prépare à envahir la capitale, Alger. En effet, l’appel lancé vendredi, à l’occasion de la 36e marche du mouvement populaire, pour une marche millionnaire à Alger, a reçu un écho favorable des manifestants de nombreuses régions du pays.

Ainsi, depuis samedi dernier, des groupes de jeunes affichent, sur les réseaux sociaux, leur volonté de faire le déplacement vers Alger et prendre part à cette action, en vue d’organiser un méga-référendum de la rue contre le passage en force du pouvoir en place. Des vidéos, des appels et des affiches invitant tous les Algériens à se rendre à la capitale se sont, notamment, multipliés sur Facebook.

Des dizaines de manifestants, se disant être fidèles au serment du hirak du 22 février dernier, ne jurent que par la réussite de la marche du 1er novembre. Ils représentent toutes les régions du pays : l’Est, le Centre, l’Ouest et le Sud.

Et ils répondent tous au même mot d’ordre : «Je suis un élément du hirak et Abdelkader Bensalah ne me représente pas, tous à Alger !» La référence à Abdelkader Bensalah est une réponse à sa déclaration faite en Russie, dans laquelle il avait affirmé devant le président russe, Vladimir Poutine, que «seulement quelques éléments continuent de manifester».

Sur certaines affiches, les concepteurs donnent aussi du sens et du contenu à cette nouvelle marche, voulue être semblable à celle organisée par les archs de Kabylie en juin 2001. «Je marcherai pour le parachèvement de l’œuvre de nos anciens, pour le changement, pour l’Algérie, pour la nouvelle République démocratique sociale et civile», lit-on dans l’un des textes largement partagés sur les réseaux sociaux.

Et d’ajouter : «Fier de mon peuple, de mon pays, je marcherai en hommage à tous les martyrs, paix à leurs âmes, et à tous les combattants d’hier et d’aujourd’hui pour la liberté et dignité, des moudjahidine/moudjahidate jusqu’à nos valeureux hirakiens.» Les concepteurs de cette affiche précisent que cette marche a aussi pour but de rendre hommage aux détenus d’opinion et politiques.

Rejoindre Alger à pied

Pour être au rendez-vous, certains manifestants ont même choisi de rejoindre Alger à pied pour contourner les barrages de la gendarmerie et de la police. «Nous sommes harraga (Bounoua) dans notre pays», déclarent des jeunes venus de Tizi Ouzou, qui se sont filmés en train de contourner un convoi de la gendarmerie en empruntant un chemin de maquis.

Outre les appels sur les réseaux sociaux, des organisations, à l’image de l’Association des enfants de chouhada de la Zone autonome d’Alger, lancent des appels à la mobilisation de tout le peuple algérien. «Aujourd’hui, la date historique du 1er Novembre se répète pour nous permettre de nous libérer», explique cette association dans un appel lancé hier.

Elle compte même mobiliser les citoyens d’Alger pour participer massivement à ce rendez-vous. Ainsi, tout porte à croire qu’on assistera, demain, à l’une des plus importantes démonstrations de force du mouvement populaire.

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!