Députés du FLN et du RND poursuivis en justice : Fin de mandat sur fond de scandale | El Watan
toggle menu
samedi, 21 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan21092019





Députés du FLN et du RND poursuivis en justice : Fin de mandat sur fond de scandale

12 septembre 2019 à 10 h 30 min

A peine cinq mois après son intronisation surprise à la tête du FLN, le député Mohamed Djemaï se retrouve au centre d’une affaire des plus troublantes qui risque de le mener tout droit vers le tribunal criminel.

Elle avait éclaté en 2016, lorsqu’une plainte avait été déposée contre X dans un dossier de «menaces et insultes» par téléphone. L’enquête avait mené à une juge du tribunal d’El Harrach, qui avait impliqué nommément le député. Mais ni la magistrate ni Djemaï n’ont été inquiétés ; l’ex-ministre de la Justice, Tayeb Louh, avait mis son veto pour les protéger.

Avec l’arrivée de Belkacem Zeghmati, l’affaire – comme plusieurs autres d’ailleurs – a refait surface et l’enquête a été reprise par le parquet de Sidi M’hamed, qui a convoqué toutes les parties concernées, y compris la magistrate relevée de son poste quelques jours auparavant. Pour entendre et confronter les parties, la justice a demandé au bureau de l’APN de lever l’immunité parlementaire dont bénéficie le député Djemaï.

Le secrétaire général du FLN a vite réagi en évoquant une «affaire personnelle». Or cette affaire n’est pas la seule. Djemaï doit répondre aussi d’autres faits liés à la «destruction de documents et de preuves», griefs qui relèvent du tribunal criminel, alors que d’autres enquêtes sont en cours.

D’abord celle de LG Electronics, mais surtout celle liée aux circonstances dans lesquelles il a été élu à la tête de l’Assemblée, qui s’achemine vers un scandale politico-financier qui pourrait impliquer de hautes personnalités.

Le député de Tébessa ne semblait pas convaincu de possibles poursuites judiciaires à son encontre, lui qui venait de prendre en main les destinées du FLN, l’Etat-parti. Tout en déclarant publiquement qu’il allait se désister de son immunité parlementaire pour répondre à la justice, lundi dernier, le secrétaire général du FLN a transmis à la commission juridique du parlement une lettre dans laquelle il demande d’user de son droit de se faire défendre par une tierce personne.

La commission a accepté, tout en exigeant sa présence lors de la réunion qui devait se tenir hier. Contre toute attente, Djemaï, est revenu le lendemain (mardi), pour déposer sa lettre de désistement, évitant ainsi un débat, en plénière, sur son sort.

Il a rejoint un autre député FLN de Batna, Saker Berri, qui, dès sa convocation, a préféré se rendre à l’évidence en abandonnant son immunité pour répondre à la convocation de la justice. Contrairement à ces deux parlementaires, Smaïl Benhamadi, député RND de Bordj Bou Arréridj (un des frères Benhamadi, propriétaires du groupe Condor), a refusé de se désister de son immunité.

Mais lundi dernier, il a demandé à la commission juridique du Parlement un délai de réflexion qui a expiré hier. En raison des débats sur le projet d’amendement de la loi électorale, la commission juridique a renvoyé au début de la semaine prochaine la réunion consacrée au sort des députés réclamés par la justice.

Smail Benhamadi devrait répondre de plusieurs chefs d’inculpation liés à l’affaire de ses frères, propriétaires du groupe Condor, poursuivis pour d’indus avantages, mais surtout pour «financements occultes» de partis politiques et de la campagne électorale du 5e mandat du président déchu.

Est-ce que Smail Benhamadi prendra le risque d’étaler les faits qui lui sont reprochés lors d’une séance pléniere à l’hémicycle, ou se pliera-t-il à la réalité en se désistant à la dernière minute, comme l’ont fait ses prédécesseurs, de son immunité parlementaire ? La question reste posée.

Tout comme lui, le sulfureux député FLN de Annaba, Baha Eddine Tliba, est déjà sur la route de la justice. Le bureau de l’Assemblée nationale a déjà transmis la demande du ministre de la Justice, relative à la demande de la levée de l’immunité parlementaire du richissime député de Annaba pour des faits liés principalement au «financement occulte» de la campagne électorale du 5e mandat du président déchu.

Son nom avait été cité dans l’affaire du fils de Djamel Ould Abbès, ex-secrétaire général du FLN, actuellement en détention pour une affaire de «détournement» au moment où il dirigeait le département de la Solidarité.

L’un en prison et l’autre en fuite au Venezuela (pays d’origine de sa mère), les deux enfants de Ould Abbès ont fait l’objet de poursuites judiciaires pour leur implication dans l’achat des sièges de députation lors des législatives de 2017. L’enquête ouverte par les services de sécurité n’avait jamais abouti, grâce au veto exercé par l’ex- ministre de la Justice, lui-même membre du comité central du FLN, qui est actuellement en détention pour avoir «empêché le déroulement» de la justice.

Après avoir bénéficié d’une impunité criarde, Tliba est lâché comme l’ont été Mohamed Djemaï, Amar Ghoul, Amar Tou, Djamel Ould Abbès, Ahmed Ouyahia et tant d’autres qui sont actuellement en prison.

Mais la liste reste encore longue et déjà le nom de Amar Saâdani, l’ex-patron du FLN, réfugié en France où il possède des propriétés immobilières, est cité dans une enquête sur les circonstances dans lesquelles il a acquis ses biens en Algérie, mais surtout en France.

Amar Saâdani avait été nommément cité dans le dossier des 332 milliards de dinars de la Générale des concessions agricoles (GCA), partis en fumée dans des investissements fictifs dans le domaine agricole à Djelfa, Ouargla et El Oued, où il détenait des sociétés au nom de ses proches.

Au FLN, Saâdani, Djemaï et Tliba constituent un trio de richissimes et puissants «hommes d’affaires» venus à la politique uniquement pour s’assurer une immunité. Aujourd’hui, ils doivent répondre de leurs actes au même titre que tous les justiciables.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!