Abdelmadjid Tebboune assure que l’état a pris ses dispositions pour lutter contre le coronavirus : «Des moyens supplémentaires seront engagés» | El Watan
toggle menu
mardi, 26 janvier, 2021
  • thumbnail of elw_23112020




Abdelmadjid Tebboune assure que l’état a pris ses dispositions pour lutter contre le coronavirus : «Des moyens supplémentaires seront engagés»

18 mars 2020 à 10 h 30 min

La situation est maîtrisée» et «l’État s’est préparé pour affronter une éventuelle aggravation de la situation liée au coronavirus»…

C’est ce qu’a affirmé le président Abdelmadjid Tebboune dans son discours à la nation, prononcé hier à 20h.

Tout en appelant la population à «éviter la panique» et «à ne pas stocker les produits de consommation», le chef de l’Etat a sérié les capacités disponibles pour la prise en charge des malades dans le cas d’une grave propagation de la pandémie dans le pays qui, selon lui, «n’a toujours pas atteint le niveau 2». «Dans le cas, où on atteindra le niveau 3, j’annonce que nous sommes déjà prêts.

Nous avons des capacités qui ne sont pas encore exploitées, dont les centres de l’armée, des services de sécurité et des lieux réservés aux expositions. Ces derniers peuvent être transformés en centres de prise en charge des éventuels malades», explique-t-il. Abdelmadjid Tebboune affirme aussi que l’Algérie «dispose actuellement de 2500 lits de réanimation et que les capacités peuvent être portées à 6000 lits».
Concernant les moyens de prévention, il annonce l’existence d’un stock de 15 millions de masques de protection et l’importation, prochaine, de 45 millions d’autres. Cependant, ajoute-t-il, tous les moyens de lutte «ne peuvent être efficaces sans l’adhésion du citoyen qui doit aussi prendre toutes les mesures nécessaires de prévention».

Interdiction des marches et des rassemblements

Tout en tentant de tranquilliser la population, Abdelmadjid Tebboune annonce de nouvelles mesures prises à l’issue d’un conseil consacré au coronavirus, notamment la fermeture de toutes les frontières terrestres et maritimes. Cette mesure ne concerne pas, cependant, les avions et les bateaux de transport des marchandises. L’Etat décide aussi de stériliser tous les moyens de transport et toutes les stations des voyageurs au niveau national.

Le chef de l’Etat annonce également «l’interdiction des marches et des rassemblements, quels que soient leurs motifs». Sur ce sujet, il explique qu’il ne s’agit pas «d’une atteinte aux libertés», mais «d’une mesure de protection de la santé publique».

Afin d’éviter des pénuries, l’Etat décide aussi d’interdire l’exportation des denrées alimentaires et des produits pharmaceutiques. Dans ce sens, Abdelmadjid Tebboune annonce la décision «de mener une campagne pour démasquer les spéculateurs qui stockent des produits de consommation en vue de créer des pénuries».

Afin d’éviter la création d’un climat de psychose dans le pays, le chef de l’Etat menace également les «diffuseurs de fausses informations et des rumeurs» qui seront, selon lui, poursuivis en justice. Il rappelle aussi la mesure annoncée hier matin, concernant la suspension des prières collectives et du prêche de vendredi ainsi que la fermeture des mosquées.

Au début de son intervention, Abdelmadjid Tebboune a affirmé que l’Algérie «avait pris des mesures pour affronter cette pandémie bien avant son arrivée dans le pays».


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!