Régions Sud Ouargla
 

Hassi Messaoud : La population réclame de l’eau potable

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 31.05.17 | 12h00 Réagissez

La population de Hassi Messaoud dénonce une mauvaise gestion de l’eau potable la privant depuis quelques semaines de cette denrée si précieuse durant l’été et le mois sacré du ramadan de surcroit.

Des dizaines de citoyens ont organisé sur plusieurs jours des manifestations pacifiques appelant le maire et le chef de daïra de Hassi Messaoud à assumer leurs responsabilités en accordant un  intérêt particulier à ce volet.

« Ce n’est plus un droit mais un cas de force majeure » déplore Lounis. Pour  beaucoup d’entre eux, «  l’ADE n’arrive plus à gérer ce problème ni à trouver des solutions efficaces avec un réseau défectueux qui fuite un peu partout ». Aux 1850 logements, quartier de villa des cadres de Sonatrach, la nuit de vendredi à samedi a enregistré une sortie en force des habitants qui pointaient du doigt un problème hautement dangereux, à savoir une exfiltration des réseaux d’eau potable et d’eaux usées avec l’émergence de flaques spectaculaires dans le quartier.

Ce quartier que l’on pourrait qualifier de huppé par rapport au reste n’est pas le seul à vivre ces perturbations de distribution d’eau potable en plein canicule, Hai Bouamama et les 136 logements, tous deux quartiers populaires ou se concentre le gros de la population de la capitale du pétrole sont également montés au créneau, qualifiant la situation « d’intenable  et ayant dépassé tout entendement avec des pannes de plus de trois jours successifs et des perturbations inexpliquées ».  Jadis unique commune à continuer à gérer ce secteur, l’APC de Hassi Messaoud a pour sa part intervenu auprès des services de l’ADE pour remédier à cette situation qui semble insolvable tant les explications restent évasives. Pour ce qui est des enveloppes financières englouties par le secteur de l’hydraulique, les statistiques disponibles font état de l’avancement de plus de 365 milliards de centimes injectés dans une dizaine de projets sensés soulager la crise et régler le problème de distribution, à commencer par la réfection des réseaux, l’extension de adductions ainsi que la réalisation et l’équipement de  nouveaux forages.

 

Houria Alioua
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie