Régions Ouest Tlemcen
 

Tlemcen

Le chantier de la prison d’Aïn Fezza à la traîne

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.02.18 | 12h00 Réagissez


Prévus pour un délai de réalisation de 22 mois, les travaux de réalisation de la maison de rééducation d’Aïn Fezza, à l’est de Tlemcen, d’une enveloppe financière de 430 milliards de centimes, traînent depuis 2010. Un retard qui suscite moult interrogations mais qui a fait déjà sa première victime, en l’occurrence l’entreprise chargée de la réalisation du centre d’accueil des visiteurs, de l’administration générale pénitentiaire et du célibatorium. «Je veux que les sanctions soient prises le plus tôt possible contre cette entreprise défaillante qui a causé beaucoup de retard par rapport aux autres entreprises de réalisation de ce projet», a ordonné le wali lors d’une visite sur les lieux. Et de donner instruction ferme pour la relance rapide des travaux. Autant dire que, une fois encore, s’agissant de projets de l’Etat, les cahiers des charges sont rarement respectés. Il y a 8 ans, le ministère de la Justice a inscrit deux projets de maisons de rééducation dans la wilaya de Tlemcen, à Aïn Fezza et à Maghnia. Ceux déjà existant datent de l’ère coloniale et la population carcérale a augmenté, générant une promiscuité en contradiction avec le respect des droits humains.  

Chahredine Berriah
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie