Régions Ouest Tlemcen
 

Ghazaouet : Les projets du secteur du transport gelés

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 01.08.17 | 12h00 Réagissez

Ils sont gelés, reportés ou carrément bloqués, une chose est sûre : le sort réservé aux projets relevant du secteur du transport demeurent encore flou.

On peut citer le projet de la gare routière tant attendue par la population et les transporteurs de voyageurs, qui semble définitivement scellé. La direction des services agricoles a émis un avis défavorable au dossier technique de distraction de l’assiette foncière, sous prétexte que le terrain en question est classé comme irrigué à haute potentialité et dans lequel sont plantés des arbres fruitiers.

Un argument qui, selon les responsables locaux, n’est pas fondé dans la mesure où le terrain devant accueillir cette infrastructure d’utilité publique est inclus dans le POS et le PDAU. Quoi qu’il en soit, les usagers du transport continuent à subir les aléas climatiques dans un semblant de gare routière, un terrain vague, sale et désorganisé dépourvu des moindres commodités et où se côtoient, dans une anarchie indescriptible, les taxis des grandes lignes, les fourgons de transport collectif desservant Sidi Amar et la commune de Dar Yaghomrcen et parfois même les taxis clandestins.

Pour la gare urbaine, l’étude architecturale a été finalisée, a-t-on appris du directeur des transports, mais il reste à débloquer les fonds nécessaires pour sa réalisation qui aura immanquablement un impact très positif sur la circulation automobile en plein centre-ville, actuellement en proie à une anarchie totale.

Quant à la modernisation de la gare maritime, annoncée en 2012, le projet est toujours en phase d’étude, nous indique le directeur des transports. Aujourd’hui, c’est un grand hangar, grossièrement aménagé en deux couloirs trop étroits, qui fait office de gare maritime, mais qui ne répond ni aux besoins du trafic passagers ni aux attentes des usagers.

Du coup, la bonne volonté des policiers et des douaniers pour permettre une meilleure prise en charge des passagers en termes d’accueil et d’assistance se heurte à de multiples contraintes liées à ces installations jugées obsolètes et aux équipements qui ne sont pas conformes aux standards internationaux.

Ce qui laisse croire que les mesures de facilitation préconisées par les services des Douanes ne sont pas toujours optimales sur le plan de la célérité dans le traitement des passagers et donc la réduction des délais d’attente.
 

O. El Bachir
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie