Régions Ouest Tlemcen
 

Ghazaouet : Le défi de l’emploi

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 01.06.17 | 12h00 Réagissez

L’ANEM est devenue la principale agence qui aide les jeunes chômeurs diplômés à décrocher un contrat de travail, ne serait-ce que pour acquérir une expérience professionnelle et étoffer leur CV.

D’ailleurs, c’est l’avis de plusieurs jeunes universitaires que nous avons rencontrés au niveau de l’agence de Ghazaouet et qui placent un grand espoir en cet organisme pour intégrer le monde du travail. Cette agence, qui chapeaute 5 daïras (Ghazaouet, Nedroma, Bab El Assa, Felaoucen, Marsat Ben Mhidi), soit 14 communes, ne désemplit pas de jeunes de tous âges, diplômés, universitaires ou sans qualification à la recherche d’un éventuel poste de travail.

Du point de vue accueil, les choses se sont améliorées et les jeunes rencontrés sur place affichent une certaine satisfaction. Malgré leur inquiétude, ils trouvent des mots sympathiques de la part des employés qui les accueillent convenablement, les conseillent et les orientent. «Nous sommes bien reçus et bien conseillés», nous confie un jeune. Il est visible que l’agence a fait l’objet d’une importante opération de rénovation et de modernisation.

Aussi, dans le cadre de l’amélioration des conditions d’accueil, en plus d’un affichage mural traditionnel concernant les différentes offres d’emploi, les informations recherchées par les demandeurs d’emploi défilent en boucle sur un grand écran accroché à l’entrée de l’agence. Selon le directeur de l’agence, Moui-Lahcen Fethi, les demandeurs d’emploi peuvent accéder à toutes ces informations via la page Facebook de l’agence.

Par ailleurs, toujours dans le cadre de la modernisation de l’agence, notre interlocuteur indique que «désormais, les intéressés peuvent procéder à une inscription en ligne, et ce, afin d’éviter aux jeunes de Bab El Assa, Felaoucene, Aïn Fetah, Aïn El Kbira, un déplacement laborieux et parfois coûteux.

Cette nouvelle procédure est bénéfique aussi aux entreprises pour exprimer leur offre en ligne». Pour ce qui est des statistiques, si les chiffres de l’emploi concernant l’année 2016 indiquent l’insertion de centaines de jeunes dans le monde du travail, ils révèlent aussi l’accroissement des demandeurs d’emploi.

A priori, ces chiffres concernant les demandes enregistrées et les placements paraissent disproportionnels. Sur les 6146 demandes enregistrées au niveau de cette agence, 1521 placements ont été effectués dans différents postes d’emploi en 2016. 1061 placements sont réalisés dans le cadre du classique, alors que 149 jeunes ont bénéficié d’un contrat de travail aidé (CTA).

Par ailleurs, 311 jeunes ont été recrutés dans le cadre du contrat de formation et d’insertion professionnelle. Or, notre interlocuteur affirme que cette inadéquation entre les demandes enregistrées et les placements est logique dans la mesure où le 1/3 des demandeurs d’emploi ne cherche que l’attestation d’inscription, un document obligatoire pour la constitution d’un dossier Angem, Ansej, CNAG et autres.                                            

O. El Bachir
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...