Régions Ouest Tlemcen
 

Tlemcen.Tourisme de campagne

Bounaïm, l’ambition d’une localité

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 06.08.17 | 12h00 Réagissez

 
	Difficile de ne pas tomber sous le charme de la bourgade de Bounaïm, à 3 km de la station balnéaire de Marsat Ben M’hidi. 
	 
Difficile de ne pas tomber sous le charme de la bourgade de Bounaïm,...

Difficile de ne pas tomber sous le charme de la bourgade de Bounaïm, à 3 km de la station balnéaire de Marsat Ben M’hidi.

Une agglomération mise en valeur par le nouveau complexe touristique, un investissement privé. Un site offrant toutes les commodités pour un séjour agréable. «Ici, on est loin du bruit, pas loin de la mer, en pleine campagne, en plus de la sécurité et des prix compétitifs», témoigne Hamza, père d’une famille venue d’Alger. Le complexe comprend un hôtel, des bungalows, des maisons, une piscine, une cafétéria, un centre commercial, des allées spacieuses. «Sur notre gauche, nous avons le Maroc, en face, la mer, et sur notre droite, la plaine. Les habitants sont très accueillants.

Ici, on a tout ce qu’il faut pour passer de très bonnes vacances», reconnaît Mme Khedidja, mère d’une famille résidant en banlieue parisienne. Le propriétaire de cette cité touristique, Mohamed M., explique : «C’est un investissement réalisé avec mon apport personnel. En construisant ce complexe, mon objectif est d’offrir aux touristes un cadre de vie agréable dans une ambiance festive, avec en prime le calme, la sécurité et la convivialité. Nos clients viennent de toutes les wilayas du pays et ils sont contents.» De plus en plus, les estivants préfèrent s’éloigner de Marsat Ben M’hidi, en raison des désagréments sonores, de la circulation, de la cherté des produits de consommation et des locations d’appartements.

Des produits bio et des objets artisanaux locaux

«Nous sommes à dix minutes de la plage. C’est comme si j’étais dans mon quartier avec mes voisins, tant l’ambiance est familiale. En plus, c’est peut-être bête, mais, c’est important de le souligner, ici je ne suis pas soumis au diktat de ces surveillants de parking. A Bounaïm, je ne paie rien». Sur place, un lotissement est mis à la disposition d’éventuels acquéreurs. «Je suis tenté par l’achat d’un lot de terrain. Les prix sont intéressants, et puis il y a l’eau courante, l’électricité, l’assainissement et tout ce qu’il faut pour bâtir une maison d’été. Inchallah, j’aurai ma propre propriété la saison prochaine», déclare Abderrahmane, résidant en Bretagne. A Bounaïm, l’estivant a tout le loisir de se nourrir de produits bio et de rentrer chez lui avec des objets artisanaux locaux. Des souvenirs indélébiles qui incitent à y retourner.
 

Chahredine Berriah
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie