Régions Ouest Tiaret
 

Mahdia (Tiaret) : Enquête sur la spéculation de l’orge

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.11.17 | 12h00 Réagissez

Mahdia (Tiaret) : Enquête sur la spéculation de l’orge


Une enquête a été ouverte par la brigade économique et financière relevant de la sûreté de daïra de Mahdia sur une supposée affaire de spéculation sur l’orge de consommation. Une affaire qui aurait été instiguée par le désormais ex-président du conseil d’administration, qui a vu ses fonctions gelées. Dans une déclaration à la presse, cette personne s’attribue un rapport exhaustif qu’elle aurait adressé à la tutelle (l’OAIC) ainsi qu’au DSA et aux autorités.

Nos sources indiquent que des centaines de milliers de quintaux d’orge ont été enlevés avec des noms d’éleveurs, à leur insu, par des personnes rompues à ce genre de trafic. Un trafic qui s’exacerbe dans la région dès lors qu’à l’absence de quantités suffisantes d’orge de rationnement, il y a le stress hydrique. Indisponible dans la CCLS (coopérative des céréales et légumes secs), l’orge se vend à un prix déraisonnable chez les maquignons qui pullulent autour de cette entité publique.

Les éleveurs regroupés dans des associations locales ou même nationale n’ont cessé d’alerter sur cette problématique, mais les enjeux financiers sont tels que des solutions ne semblent pas pointer à l’horizon en dépit des recommandations émises à l’issue de la rencontre nationale tenue à Aïn Dheb, au sud de la wilaya de Tiaret, sous les auspices de l’ex-ministre de l’agriculture, Ferroukhi. L’enquête toucherait trois ou quatre ex- directeurs qui se sont succédé depuis 2009, des chefs de service, ainsi que des éleveurs victimes de ces escroqueries qui relèvent du secret de Polichinelle. Au-delà de la distribution de l’orge de consommation pour laquelle il a été préconisé l’élaboration de cartes magnétiques et d’une fiche signalétique pour une meilleure traçabilité, il est loisible de constater que, ces derniers temps, plusieurs autres coopératives sont en proie avec la mise à la disposition d’agriculteurs de la semence d’orge. Certains responsables expliquent la rareté de ces graines du fait que les producteurs multiplicateurs n’ont pas livré suffisamment d’orge dans les docks et autres magasins durant la campagne de moissons-battage. Pour rappel, durant la dernière campagne, il a été emblavé une superficie destinée à l’orge de l’ordre de 140 000 hectares, alors que les livraisons de semences ont été établies à 101 138 quintaux. La CCLS de Mahdia couvre 7 communes.
 

Fawzi Amellal
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...