Régions Ouest Tiaret
 

Un jeune victime de kidnapping et de sévices sexuels à Tiaret

Des peines allant de 5 à 10 ans de réclusion prononcées contre six accusés

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 18.01.18 | 12h00 Réagissez

 
	 Le tribunal criminel près la cour de justice de Tiaret a condamné en appel, avant-hier, six prévenus, dont quatre étaient en détention, à des peines de 5 à 10 années de réclusion pour «association de malfaiteurs, kidnapping, séquestration, torture et sévices sexuels contre un jeune».
 Le tribunal criminel près la cour de justice de Tiaret a...

 Le tribunal criminel près la cour de justice de Tiaret a condamné en appel, avant-hier, six prévenus, dont quatre étaient en détention, à des peines de 5 à 10 années de réclusion pour «association de malfaiteurs, kidnapping, séquestration, torture et sévices sexuels contre un jeune».

A noter que la victime, connue sous le sobriquet de «Al Djen», faisait elle-même l’objet d’un mandat de dépôt à l’époque des faits pour «agression».

Les faits remontent au 10 décembre 2016 et ont eu pour cadre un espace public en cours de réalisation à la sortie sud de la ville. Ce qui s’était passé ce jour-là avait ébranlé l’opinion publique locale quelques mois après, d’autant que la scène filmée a été mise sur un réseau social. Des scènes d’une extrême atrocité, où l’on voit la victime dénudée en train de se faire violenter jusqu’à ses parties intimes. Un supplice à nul autre pareil, qui renseigne sur le degré de vengeance qui animait ce groupe.

Cette fois-ci, le tribunal, qui a réexaminé l’affaire, a décidé d’aggraver la peine et certains des prévenus, qui allaient recouvrir leur liberté, se sont trouvés menottés séance tenante. L’affaire, qui a fait grand bruit, a amené les enquêteurs à tomber, fortuitement, sur une vidéo dans le téléphone portable d’un jeune suspect arrêté pour une affaire de vol de véhicules. Les fils ont commencé à se démêler et les mis en cause sont passés aux aveux. Dans cette rocambolesque et énième affaire de kidnapping suivie de violences, on retrouve trois frères parmi les six prévenus. Ils venaient d’agir par vengeance car «El Djen» aurait agi avec le même modus opérandi.

Fawzi Amellal
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...