Régions Ouest Oran
 

Vie professionnelle : Les conflits de travail en débat

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.12.17 | 12h00 Réagissez

Depuis le début de l’année en cours, plus de 13 657 plaintes ont été déposées par des salariés au niveau de l’inspection régionale du travail qui couvre les wilayas d’Oran, Mascara, Sidi Bel Abbès, Aïn Témouchent, Mostaganem et Tlemcen.

C’est ce qu’a indiqué, hier, Bendib Mohamed, inspecteur régional, lors d’une journée de formation sur la gestion des conflits individuels organisée au siège de la Casoran. Durant cette période, 10 100 plaintes ont été traitées, mais seulement 540 PV de conciliation entre les parties en conflit ont été établis. «La grande majorité des plaintes a atterri devant la justice pour diverses raisons et, en premier lieu, la négligence des employeurs qui, dans leur majorité, ne répondent pas aux convocations de l’inspection du travail.

A cela s’ajoute le problème de l’imprécision des adresses qui changent souvent. Des centaines de convocations retournent à l’inspection de travail», a indiqué M. Bendib, qui a ajouté que l’inspection du travail a saisi Algérie Poste pour coordonner entre les deux services et trouver une solution à ce problème. Les relations entre employés et employeurs sont loin d’être un long fleuve tranquille.

Le recours à l’inspection du travail, faut-il le signaler, est l’ultime solution pour l’employé qui se sent lésé dans ses droits. Pour la wilaya d’Oran, ces services ont reçu près de 7200 plaintes, dont près de 4700 ont été traitées et près de 3800 PV de non-conciliation ont été établis. L’inspecteur du travail a pour mission d’encadrer la phase de la conciliation en cherchant à trouver un terrain d’entente entre le plaignant et son responsable.

«Dans le cas contraire, l’affaire sera transférée à la justice qui se chargera de statuer», poursuit notre interlocuteur, qui a tenu à préciser que la majorité des conflits est enregistrée dans le secteur privé. Les causes principales de ces conflits sont liées à la révision du régime indemnitaire, à l’exercice du droit syndical, à la protestation de l’encadrement ou encore au statut particulier.

Notons que l’objectif de cette rencontre est de former les membres des bureaux de conciliation et les inspecteurs sur la gestion de ces conflits dans le cadre de la loi en vigueur et de schématiser les procédures de prise en charge des conflits afin d’assister les partenaires sociaux pour trouver des mécanismes et des solutions. Cette rencontre, organisée en coordination avec la justice a vu la participation de quelques employeurs et 72 membres du bureau de conciliation et cadres de l’inspection régionale du travail.                                                             

Nayla Hammoud
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie