Régions Ouest Oran
 

Faits divers

Victime de tentative d’homicide, il est accusé de fausse déclaration

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.08.17 | 12h00 Réagissez

Accusé dans une affaire de fausse déclaration, le prévenu B. J., jugé en première instance et condamné à 2 ans de prison ferme, a comparu, ce jeudi, devant la cour d’appel d’Oran, où le procureur a requis contre lui l’application de la loi.

 Selon les faits, ce mis en cause était victime dans une affaire de tentative d’homicide volontaire où deux frères ont tenté de le tuer en incendiant la voiture où il se trouvait avec un autre mis en cause. Il s’en est sorti avec des blessures profondes, quant aux deux frères jugés lors des faits en 2007 par le tribunal criminel de la cour d’Oran, ils ont écopé de la prison à perpétuité. Mais, dix ans après les faits, plus exactement en novembre 2016, une déclaration écrite par ce mis en cause surgit, dans laquelle il affirme que dans une prise de conscience, il regrette d’avoir accusé l’un des frères déjà jugé et condamné. B.J. est alors arrêté et accusé de fausse déclaration. A la barre de la cour d’appel, le prévenu niera avoir écrit cette lettre et encore moins avoir chargé l’un des frères. Même si l’enquête a déterminé que la lettre écrite porte bien sa signature et son empreinte, il expliquera ce fait par des documents qu’il avait signés alors qu’il était hospitalisé. L’affaire a été mise en délibéré.

Moncef S.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie