Régions Ouest Oran
 

Procès en appel d’une affaire d’escroquerie

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.08.17 | 12h00 Réagissez


La prévenue dans l’affaire jugée en première instance par le tribunal d’Oran et condamnée à 2 ans de prison ferme pour escroquerie a comparu, cette fin de semaine, devant la cour d’appel d’Oran pour répondre des mêmes griefs. Selon les faits, cette mise en cause n’en était pas à sa première victime à qui elle avait, en 2010, promis un logement dans le cadre du LPA, et lui a demandé à cette effet la somme de 100 millions de centimes. La victime ne se doutant pas un instant qu’elle se faisait escroquer, a accepté. Selon les déclarations de la victime, elle lui a même montré l’immeuble où se trouvait l’appartement qu’elle espérait obtenir (un F3 à Bir El Djir). Mais l’attente a duré trop longtemps et elle apprendra alors à ses dépens qu’elle a été, comme tant d’autres, victime d’une supercherie. A la barre de la cour d’appel, la mise en cause niera avoir reçu cet argent. Une situation qui intriguera la présidente de l’audience qui demandera à la victime comment elle pu faire confiance à cette femme en lui remettant une aussi importante somme d’argent. La victime ne saura quoi dire. Le procureur a requis le maintien des premières ordonnances.
 

Moncef S.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie