Régions Ouest Oran
 

Oran : Des écoles manquent d’agents d’entretien

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 23.12.17 | 12h00 Réagissez

Certaines écoles primaires à Oran manquent d’agents d’entretien. Une inquiétude relevée par les parents d’élèves et par un rapport de la commission de l’éducation de l’Assemblée de wilaya (APW). Pour remédier à cette carence, la direction de l’éducation a lancé un concours pour  le recrutement de 200 agents.

Cette situation est très alarmante dans certaines écoles primaires, où l’absence d’hygiène et de propreté est évidente.

La situation risque d’empirer lorsqu’on sait que les contrats de la majorité des femmes de ménage des écoles sont arrivés à terme. La mauvaise répartition de ce personnel a été largement relevée par l’Association nationale des parents d’élèves d’Oran. Malek Hassan Barhim, secrétaire général de cette association, a affirmé qu’«en plus du manque de femmes de ménage dans la quasi-majorité des établissements scolaires de la wilaya, la répartition non équitable de la main-d’œuvre entre les écoles est un  point négatif». De son côté, le directeur de l’éduction, M. Slimani, a tenu à souligner que ce problème ne se pose pas au niveau des lycées et des CEM.

«Tous les établissements sont dotés de personnel, sauf quand il y a des démissions ou des départs en retraite. Dans ces cas, il faut attendre une année pour les programmer dans l’examen. D’ailleurs, on a organisé récemment un concours pour le recrutement de plus de 200 ouvriers professionnels de niveau 1», explique ce responsable. Et d’ajouter: «Mis à part l’encadrement pédagogique et administratif, la direction de l’éducation ne gère pas les écoles primaires.» Cette situation dramatique a poussé les Associations de parents d’élèves à interpeller les autorités pour intervenir et trouver une solution.

«Nous sommes prêts à payer nous-mêmes les femmes de ménage», dira une mère de deux enfants scolarisés dans une école dépourvue d’agents d’entretien. «Ma fille est en 2e année primaire. Elle a été infectée par un microbe dans les toilettes de l’école et, depuis 20 jours, elle souffre. Le médecin m’a dit qu’il s’agit d’une infection urinaire due aux mauvaises conditions d’hygiène», a-t-elle ajouté. Sur cette question, Malek Hassan Brahim a indiqué que l’association va émettre cette proposition au ministère de tutelle et voir s’il y a possibilité d’avoir des autorisations. A ce propos, M. Slimani affirme que «l’Education nationale  ne refuse pas d’impliquer les parents. Nous allons nous réunir avec les élus des APC pour étudier ce point et essayer de trouver des solutions».

Nayla Hammoud
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie