Régions Ouest Oran
 

Noyades : Le dispositif de secours doit être repensé

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 25.07.17 | 12h00 Réagissez

Cinq décès par noyade ont été enregistrés depuis le début du mois de juillet faute d’une chaîne de survie au niveau des plages de la corniche oranaise à même de prendre à temps les noyés et les malades atteints de différentes pathologies», explique Dr Chenafa, chef de service des urgences à l’EH Thami Medjbeur de Aïn El Turck.

Selon elle, les 5 décès par noyade auraient pu être évités si leur évacuation avait été opérée à temps, soit dans les 20 mn qui suivent le sauvetage. Dans le cas du jeune noyé de Cap Falcon, cela a pris 45 mn, une durée fatale pour sa survie. Selon notre interlocutrice, l’évacuation des noyés a été confrontée aux différents obstacles qui jonchent le parcours du point de sauvetage aux urgences.

«La configuration accidentée des accès au niveau de certaines plages ne permet pas une évacuation rapide, aussi, les parkings obstruent souvent les voies d’accès aux secouristes, obligés parfois de chevaucher sur les trottoirs pour transporter le noyé jusqu’à l’ambulance, même les dos-d’âne inadaptés constituent un obstacle pour l’acheminement du malade dans les temps voulus», confiera avec regret Dr Chenafa. Pour elle, il devient vital d’instaurer une «chaîne de survie» au niveau de chaque plage pour sauver les vies humaines.

Les solutions préconisées consistent en l’aménagement d’un accès réservé aux équipes de secours au niveau de chaque plage, l’élimination des obstacles tels que parkings, commerces ambulants et autres, l’installation d’une bande d’urgence pour les ambulances le long du parcours et l’adaptation des ralentisseurs sur certains tronçons. D’autre part, nous saurons qu’un Service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) a été lancé cette semaine au niveau de la plage des Andalouses, avec pour mission de prodiguer les premiers soins. Ce service prend en charge les noyés tout autant que les diverses pathologies. Il n’en demeure pas moins que l’évacuation des malades constitue la priorité des urgentistes.
 

Karim Bennacef
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...