Régions Ouest Oran
 

Nouvelles d’Oran

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 09.09.17 | 12h00 Réagissez


Éducation : Tension sur le manuel scolaire

La tension sur le manuel  scolaire a commencé à se faire ressentir depuis jeudi à Oran. Même si les responsables de l’antenne de l’Office nationale des publications scolaires (ONPS) ont tenu à rassurer que les livres sont disponibles en quantité suffisante, la grande majorité des établissements n’a pas encore  commencé la distribution comme à Maraval, Saint Eugène, Petit Lac, les Castors, Yaghmoracen. Les responsables de quelques établissements se sont contentés de remettre aux élèves la liste des prix des manuels en promettant de distribuer les livres à partir de la semaine prochaine. D’autres ont carrément demandé aux élèves de se débrouiller et d’acheter les livres ailleurs. Toutefois une petite virée, jeudi, au niveau de quelques points de vente agrées à Boulanger, au centre-ville, et à la cité Djamel nous a permis de constater que les stocks ont été épuisés. «J’ai passé toute la journée du jeudi à courir de droite à gauche pour à la fin acheter les livres de la  2ème année primaire et quelques livres de la 3ème année primaire à Arzew alors que j’habite à Maraval», dira une dame rencontrée jeudi en fin d’après  midi devant l’antenne de l’ONPS d’Arzew. «J’ai fait la chaîne pendant une heure. Une grande partie des livres n’est pas disponible. Sur les 11 manuels de la 3ème année primaire, je n’ai trouvé que 5. Une partie des livres du moyen manque aussi», a-t-elle ajouté.

Cette tension a permis aux commerçants informels, notamment ceux installés à Mdina Jdida, de dicter leur loi, et il arrive, souvent, qu’on y trouve des manuels flambant neuf. Mais les marges bénéficiaires des revendeurs sont quasiment exorbitantes et varient entre 100 et 300% par rapport aux prix officiels.
Un livre d’activités de mathématique de la 2ème année primaire qui coûte 160 DA à l’ONPS, est vendu à 500 DA à Mdina Jdida.                                     Nayla  Hammoud

Canastel : Une bande de malfaiteurs sous les verrous

Une bande de malfaiteurs spécialisée dans le cambriolage d’appartements vient de tomber dans les filets des services de la 12ème sûreté urbaine. Les quatre mis-en-cause âgés entre 20 et 23 ans activaient dans le secteur de Canastel et avaient fait plusieurs victimes dont un médecin qui se trouvait à l’étranger lors du cambriolage de sa maison. Trois plaintes ont été déposées par les victimes des agissements de cette bande, ce qui a conduit les enquêteurs à lancer des investigations lesquelles ont permis d’arrêter les auteurs en possession du butin. Des armes blanches qui leur servaient de commettre leur forfait ont été aussi récupérées. Ils ont été présentés au tribunal pour association de malfaiteurs, cambriolage et recel d’objets volés et ont été écroués.                        F. A.

Hassi Mefsoukh : Un quinquagénaire mortellement fauché par une voiture

Un homme de 50 ans a été mortellement fauché par une voiture, hier, sur la route nationale n° 11. Selon la protection civile d’Oran, l’accident s’est produit au niveau de Hassi Mefsoukh. La victime qui tentait de traverser la route a été percutée par un véhicule dont le conducteur ne s’est pas arrêté. La dépouille a été déposée à la morgue et une enquête a été ouverte.                                       Z. S.

 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie