Régions Ouest Oran
 

Pr Nassira Benharrats. Rectrice de l’USTO

«Notre université est ouverte sur le monde économique»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 26.04.17 | 12h00 Réagissez

Rencontrée à l’occasion du quatrième workshop d’architecture sur les défis de sauvegarde du patrimoine architectural, organisé les 23 et 24 avril, à l’université des sciences et de la technologie Mohamed Boudiaf d’Oran,   la rectrice, Pr Nassira Benharrats, s’est exprimée sur l’événement dédié à la ville d’El Qods.

Que vous inspire ce workshop ?

C’est un événement très important auquel nous assistons aujourd’hui, car il s’agit de la rencontre de l’art, de l’histoire, de la science et de la technologie. Nous sommes aussi partis à la rencontre de notre deuxième pays, la Palestine, à travers le troisième lieu saint de notre religion, El Qods. C’est d’ailleurs El Qods qui vient vers nous avec nos amis architectes palestiniens et nous sommes très honorés à travers plusieurs dimensions: D’abord, pour nos étudiants en général, et aussi pour nos architectes pour qu’ils connaissent l’art architectural musulman. Et puis, il y a cette dimension humaine et historique, car il s’agit d’un lieu saint qui est colonisé, et c’est tout un rituel qu’est le pèlerinage des musulmans, qui est un peu tronqué. Nous sommes d’ailleurs très contents pour nos étudiants qui ont eu le privilège de visiter ce chef-d’œuvre architectural à travers une projection en trois dimensions ici à l’auditorium de l’université. Même si ce n’est pas réel, ils ont pu voir ce trésor qu’est la mosquée d’El Aqsa et nous espérons pouvoir visiter ces lieux un jour.

Nous constatons que le département d’architecture s’ouvre de plus en plus sur la société civile. Qu’en est-il du reste des facultés et des liens avec le secteur économique ?

Notre devise est que nous sommes une université ouverte sur le monde, local, international, socioéconomique et culturel. Nous sommes en train de bâtir des ponts tous azimuts, justement pour permettre à nos étudiants d’aller vers ce monde, mais pour permettre aussi à ce monde de venir à nous. Donc, nous encourageons toutes les initiatives qui permettent ces liens, mais aussi celles qui nous permettent de placer nos étudiants dans les entreprises publiques ou privées. En somme, nous multiplions les efforts dans ce sens et c’est notre deuxième priorité après la formation de nos étudiants. Nous nous inscrivons pleinement dans les stratégies du pays, car servir l’économie locale est notre but, servir l’économie nationale, notre finalité. 

Redouane Benchikh
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie