Régions Ouest Oran
 

Narcotrafic : 8 et 15 ans de réclusion requis contre quatre présumés trafiquants de cocaïne

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 06.06.17 | 12h00 Réagissez

Quatre individus, C.Z., S.H., B.F. et K.M. ont comparu, hier, devant le tribunal d’Oran pour répondre du grief de détention et commercialisation de drogue dure, en l’occurrence de la cocaïne.

Le procureur a requis contre les deux premiers 15 ans de prison ferme et contre les deux autres 8 ans de prison ferme. Les faits remontent au 13 février 2017, au niveau de haï Akid Lotfi, où les éléments de la police ont reçu une information portant sur un groupe de jeunes dans un appartement de cette cité qui commercialisaient de la cocaïne. Le premier élément identifié, C.Z. sera mis sous surveillance, après quoi, il sera bel et bien déterminé que ce dernier active dans ce genre de trafic.

Ce mis en cause est alors arrêté au moment où il sortait de cet appartement. S’ensuivra, bien entendu, la perquisition dudit appartement, qui va permettre aux enquêteurs de saisir la quantité de 56 grammes de cocaïne et d’autres effets dont une balance portant des traces de cette drogue et des couteaux. Un deuxième mis-en-cause est alors arrêté. Il s’agit de B.F., taxieur clandestin, qui avait accompagné sur ces lieux C.Z., ainsi qu’un troisième prévenu, S.H., connu pour vendre de l’alcool sans autorisation.

Interrogés sur les faits, si deux accusés reconnaîtront consommer de la cocaïne, le taxieur niera complètement les accusations retenues contre lui. D’un autre coté, C.Z. donnera le nom de K.M. comme étant son fournisseur, et que c’est lui qui a loué cet appartement lui demandant de distribuer cette drogue.

Des faits que niera K.M., expliquant que ce mis en cause l’a chargé, car un différent l’oppose à sa famille et qu’ils ont même comparu en audience criminelle. A la barre du tribunal d’Oran, chacun des mis-en-cause maintiendra ses premières déclarations. La défense, quant à elle, plaidera la compassion pour les deux premiers alors que pour les deux autres elle demandera l’acquittement. L’affaire a été mise en délibéré pour la semaine prochaine.                        

S. Moncef
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...