Régions Ouest Oran
 

Marche de solidarité à l’Institut de maintenance industrielle

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 13.03.17 | 12h00 Réagissez


Les étudiants de l’Institut de maintenance industrielle (IMSI) de l’université Oran 2 ont battu le pavé, dimanche matin, en se rendant de leur institut (Es Sénia) jusqu’à la faculté de médecine de l’université Oran 1 (St Hubert), où ils ont tenu un sit-in de soutien à leurs camarades en médecine dentaire et en pharmacie. En effet, quelque 300 étudiants se sont joints au rassemblement devant l’INESM, scandant des slogans rappelant les valeurs de la République.

Pour rappel, ces étudiants souhaitent l’autonomie de leur institut par rapport à l’université d’Oran, ainsi que la signature de nouvelles conventions avec les entreprises nationales comme Sonelgaz et Sonatrach pour assurer des emplois aux diplômés. «Les choses n’ont pas changé ! Nous avons choisi cette discipline avec d’importantes moyennes obtenues au bac car on devait être recrutés automatiquement. Aujourd’hui, nous constatons qu’il existe un blocage entre l’université et les autres secteurs économiques et notre avenir est suspendu aux tergiversations des responsables.

La seule solution est de valoriser le statut de l’institut comme ce fut le cas pour l’ex- Institut du pétrole, l’IAP», commente Asri, un des grévistes. Ces étudiants exigent également la prolongation des périodes de stage, avec une prise en charge par les pouvoirs publics, l’institut ou autre tutelle, des stages au niveau des entreprises nationales. Ils souhaitent aussi l’intégration de leurs spécialités dans les concours de la Fonction publique et le recrutement au niveau des ministères concernés

Redouane Benchikh
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie