Régions Ouest Oran
 

Université d’Oran

Les étudiants en pharmacie organisent une journée scientifique

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 24.05.17 | 12h00 Réagissez

Le club Adjuvare, des étudiants en pharmacie de l’université d’Oran, a organisé, samedi dernier, une journée scientifique, animée par des experts et des enseignants en faveur des étudiants. Trois thèmes principaux ont été retenus pour cette rencontre : «La pharmacie hospitalière», «La pharmacie clinique» et «La pharmacie industrielle»

«L’objectif de cette rencontre est d’abord de mettre les étudiants en contact avec les enseignants et les chercheurs, mais aussi avec les experts du secteur industriel afin qu’ils puissent avoir de nouvelles perspectives en ayant une idée sur la réalité du marché et les contradictions du terrain, que ce soit dans les hôpitaux, les officines ou le secteur économique en général.

Cela leur permet d’avoir une idée sur les domaines qui les intéressent et les pratiques qui les inspirent», déclare Moussa, étudiant en cinquième année et qui a brillé lors de la grève des étudiants par son sens des responsabilités et son niveau de conscience. Il ajoute : «C’est important que l’étudiant rencontre les enseignants dans un cadre moins formel mais pas moins pédagogique.» De son côté,

Belhamici, autre étudiant membre du club Adjuvare, s’est félicité de la tenue de cette journée : «La journée a été réussie, selon moi, car les débats ayant suivi les conférences ont été très riches. Nous avons pu voir des chercheurs et des industriels débattre de sujets importants. Cela nous permet aussi de nous découvrir nous-mêmes en tant qu’étudiants avec une meilleur visibilité sur l’avenir», a-t-il commenté. Cette journée a été marquée par une conférence sur la pharmacie clinique, une spécialité qui n’existe pas en Algérie mais dont l’importance reste capitale. M. Belhamici déclare : «La spécialité en pharmacie clinique est essentielle dans une stratégie de santé publique.

Le pharmaco-clinicien optimise les choix et scénarios thérapeutiques du médecin en l’assistant dans la visite, parfois même avant le diagnostic. La création de cette spécialité dans les universités algériennes est impérative, mais aussi au niveau des structures de santé. Toutefois, on avance un souci de coût, en estimant qu’il s’agit d’un poste d’emploi supplémentaire. Or, l’avantage économique est certain puisque le pharmaco-clinicien permet d’économiser en coût du traitement».

Le club scientifique Adjuvare a été créé en septembre 2015 et a organisé plusieurs activités, notamment en novembre 2015, avec un événement appelé «Bellaâ aamek», ce qui veut dire avoir son année universitaire. «Il s’agissait de rencontres entre étudiants des classes supérieures et les nouveaux lors d’ateliers et conférences pour les aider à organiser leur emploi du temps, et à réussir leur année», a explique Belhamici. Le club a organisé d’autres activités similaires à l’adresse des étudiants, tout en participant aux différentes manifestations extra-universitaires, comme le Salon de l’étudiant.
 

Redouane Benchikh
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie