Régions Ouest Oran
 

Anarchie à la rue de Tlemcen

Les chauffeurs de bus pointés du doigt

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.07.17 | 12h00 Réagissez

L’anarchie qui caractérise la circulation au niveau de la rue de Tlemcen fait jaser les automobilistes et les habitants de cette rue.

En effet, les chauffeurs de bus des lignes 37 et 18 sont pointés du doigt et sont à l’origine de ce goulot d’étranglement, estime-t-on du côté des riverains. Il est devenu quasiment impossible de circuler à pied et surtout en voiture à cause des bus qui envahissent toute la rue. Ces bus se positionnent sur deux voies, parfois trois, au point d’empêcher les autres véhicules, y compris le bus de la ligne 6, de stationner. «Le stationnement hebdomadaire réglementé, de part et d’autre, de cette rue n’est pas du tout respecté.

Ce qui représente une infraction au code de la route», ont indiqué, hier, les habitants. Dans un appel pressant lancé aux autorités locales, les riverains demandent l’intervention des services de la police pour mettre un terme au diktat imposé par les transporteurs des lignes 37 et 18.

Ces derniers déposent leurs usagers en plein milieu de la rue bloquant ainsi la circulation aux autres automobilistes. Cette situation pénalisante risque d’engendrer des accidents graves puisque des manœuvres dangereuses sont effectuées par ces soit disant chauffeurs, sans se soucier des dangers qu’ils encourent au grand dam des riverains qui assistent impuissants à ces dérapages.                                  

F. A.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...