Régions Ouest Oran
 

Asociation des invalides de guerre

Le ministère de la Santé interpellé

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.10.17 | 12h00 Réagissez

L’Association nationale des grands invalides de la Guerre de Libération nationale s’est réunie, jeudi dernier, pour commémorer les événements du 17 Octobre 1961.

Son nouveau président a lancé un appel d’aide au ministère de la Santé afin de doter les ateliers de fabrication de prothèses des six centres en personnel de techniciens supérieurs de santé. Pour sa part, Mme Benyattou Zoulikha, directrice du centre national de Douéra (Alger) a confirmé, lors d’un point de presse, ce manque de personnel médical spécialisé qui ne peut être orienté que par le ministère de la Santé. Actuellement, nous disposons de 7 postes à pourvoir en techniciens, mais la réglementation en vigueur nous interdit le recrutement sans l’accord du ministère de la Santé. Certains ateliers et des laboratoires de ces six centres nationaux sont fermés. Les invalides de guerre sont obligés de se déplacer vers Alger pour acquérir les prothèses. Pour remédier à cette situation et dans l’urgence, le centre national de Douéra dépêche, une fois par semaine, du personnel médical selon les besoins à travers les centres fonctionnels de Hammam Bouhadjar (Aïn Témouchent), Oran, Tlemcen, Guelma et Naâma. Ce dernier centre a assuré également la prise en charge des victimes, même celles de Béchar et El Bayadh, des explosions des mines antipersonnel. 

Tegguer Kaddour
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...