Régions Ouest Oran
 

Liaison port d’Oran-Autoroute Est-Ouest

La pénétrante desservira le centre-ville

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 28.11.17 | 12h00 Réagissez

Le wali d’Oran a visité, dimanche, le chantier de la liaison autoroutière reliant le port d’Oran à l’autoroute Est-Ouest sur un tronçon de 26 kilomètres et a insisté sur le fait que cette pénétrante doit desservir le centre-ville d’Oran.

Des propositions seront faites incessamment, selon l’entreprise en charge du projet.
Par ailleurs, la réception du nouveau stade de 40 000 places au niveau du complexe olympique en construction à Belgaïd est tributaire de la réalisation de la pelouse, a déclaré le wali, qui a annoncé également qu’un nouveau mode de gestion est en maturation pour l’exploitation du complexe. Le wali a fait savoir qu’une réunion sera tenue jeudi au niveau de la wilaya avec la mission des fédérations athlétiques chargées du suivi de ce projet prévu notamment pour l’accueil et l’organisation des Jeux méditerranéens 2021.

En effet, le wali d’Oran a effectué une visite d’inspection sur le chantier du Complexe olympique avant la réunion consacrée à ce projet d’envergure et a assuré qu’aucun retard n’est accusé sur chantier et qu’il n’y a pas de problème de financement. Invité à se prononcer sur la date de réception du complexe, le wali déclare: «Nous ne sommes pas en retard et la date sera arrêtée sur la base de la validation ou non de la mission qui se déplacera jeudi. Il faut savoir que tout le projet dépend de la pelouse, car après la réception, le projet reste sous la responsabilité de l’entreprise en charge de la réalisation. Celle-ci a besoin d’un délai de mise à l’épreuve, c’est-à-dire 6 à 8 mois supplémentaires en raison de la spécificité et de la sensibilité du terrain. On ne peut pas réceptionner un ouvrage de cette complexité sans la pelouse et, de son côté, l’entreprise de réalisation, pour supporter une telle responsabilité, a exigé un délai qui lui permette de mieux se préparer».

S’agissant du financement, le wali a expliqué qu’il n’y a aucun problème, soulignant encore une fois que la question de la pelouse demeure déterminante : «Je vous rassure que tout ce qu’on a comme crédit est suffisant pour les travaux et je vous communiquerai le chiffre global avec l’avenant après la réunion.» Par ailleurs, le wali a regretté le nombre de travailleurs sur ce chantier qui ne dépasse pas les 200 ouvriers, selon l’entreprise de réalisation. «200, c’est très insuffisant et c’est loin de ce qu’il faut pour un projet d’une telle envergure. Nous allons régler tous ces détails techniques lors de la réunion de jeudi et nous imposerons un rythme plus soutenu», a dit M. Chérifi.

En outre, il a annoncé qu’un nouveau mode de gestion sera mis en place pour ce projet. «Une équipe est déjà en train de réfléchir sur un nouveau mode gestion qui sera nouveau dans le pays et j’ai invité le directeur de la jeunesse et des sports, le directeur des équipements publics, ainsi que le bureau d’études à dépêcher des missions à l’étranger pour s’inspirer de certaines expériences et j’invite tout le monde d’ailleurs à prendre part à cette réflexion», a-t-il dit. 

R. Benchikh
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...