Régions Ouest Oran
 

Santé

L’Ecole paramédicale prête à accueillir 394 bacheliers

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 17.08.17 | 12h00 Réagissez

 
	l Pour le secteur paramédical de la wilaya d’Oran, 394 places de formation ont été ouvertes.
l Pour le secteur paramédical de la wilaya d’Oran, 394...

Le ministère de la Santé et de la Réforme hospitalière vient d’ouvrir les inscriptions pour l’accès aux instituts nationaux de formation supérieure pour sages-femmes et paramédicaux destinées aux bacheliers des sessions 2016 et 2017. Pour la wilaya d’Oran, 394 postes de formation ont été ouverts en formation locale et hors wilaya.

Pour la formation locale, dont les dossiers doivent êtres déposés soit à l’Institut  national de formation supérieure paramédical de haï Es Salem (ex-Saint Hubert), ou à l’INSFPM Gueabi Djedia de la rue Khemisti, au centre-ville, les postes ouverts sont : manipulation en imagerie médicale de la santé publique (55 postes), laborantins (30 postes), kinésithérapeutes (41 postes), infirmiers (150 postes) et préparateurs en pharmacie (50 postes). Pour les formations hors wilaya au profit des bacheliers d’Oran, il a été ouvert 45 postes de formation au métier de sage-femme à l’INSFPM de Tlemcen, 13 postes d’assistants médicaux et 5 assistants sociaux à l’ENSFP de Saïda ainsi que 5 postes d’hygiénistes à l’INSFPM de Mostaganem.

Les dépôts de dossiers ont débuté hier et se poursuivront jusqu’à début septembre. Les candidats de la session du bac 2007 sont retenus en priorité à l’inscription définitive et par ordre de mérite pour ceux de 2016 et en fonction des places disponibles. Ces inscriptions à des métiers d’avenir, très prisés par les candidats et leurs parents à cause du grand potentiel d’embauche, sont ouvertes aux porteurs du baccalauréat des séries sciences expérimentales, mathématiques et techniques mathématiques ou d’un titre reconnu équivalent pour les sages-femmes et toutes les filières paramédicales (soins, rééducation, médico-technique et médico-sociale). Pour les détenteurs de baccalauréat séries lettres et philosophie, langues étrangères, lettres et sciences humaines et gestion et économie, ils ne pourront prétendre qu’à la formation en filière médico-sociale pour les spécialités d’assistants sociaux et assistants médicaux de santé publique.

Zekri S.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...