Régions Ouest Oran
 

En bref…

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 17.06.17 | 12h00 Réagissez


- Le projet d’aménagement du front de mer d’Arzew livré fin juillet

Le projet d’aménagement du front de mer, dans la commune d’Arzew, sera réceptionné vers la fin du mois de juillet, a indiqué le président de l’APC d’Arzew. Et ce, pour permettre aux estivants de bénéficier des nouveaux aménagements apportés dans le cadre de ce projet pour lequel une enveloppe de 11 milliards de centimes a été débloquée sur budget communal. L’opération prévoit l’aménagement d’espaces verts, la pose de pavés de premier choix le long de cette artère, l’installation de bancs et la réalisation de cinq kiosques.

L’objectif est d’établir une promenade ininterrompue en front de mer et de relooker cette vitrine de la ville. Arzew est un pôle économique stratégique et le lancement de projets de développement est une priorité pour une commune en pleine expansion démographique et urbanistique, estime-t-on.

- Le frère du baron de la drogue Zendjabil acquitté

Le tribunal criminel de la cour d’Oran a acquitté le dénommé Z. M., qui n’est autre que le frère du trafiquant de drogue Zendjabil. Le prévenu a comparu cette fin de semaine devant cette instance judiciaire pour répondre du grief de trafic de stupéfiants. Le 25 décembre 2012, suite à une course poursuite entre les éléments sécuritaires et un véhicule de marque Express, le véhicule a été arrêté à proximité de la station-service d’El Kerma. Fouillé, la quantité de 15 quintaux a été saisie. Interrogé, le chauffeur de ce véhicule donnera le nom du propriétaire de ces stupéfiants de même qu’il citera d’autres personnes liées à ce trafic, dont deux autres éléments qui se trouvaient à bord d’un autre véhicule.

Le contrôle de son téléphone fera ressortir les noms de ces personnes et le nombre d’appel répétés entre eux. D’un autre côté, des documents administratifs, dont un permis de conduire ont été saisis. Il s’avérera, après examen de ces documents, que certains étaient falsifiés. C’est ainsi que le fil de l’enquête remontera jusqu’à ce mis en cause.

Cité à la barre, le prévenu niera les faits, affirmant qu’il utilisait une fausse identité car il était recherché par la justice, mais n’expliquera pas pourquoi. Il dira simplement qu’au moment de ces faits, il se trouvait en détention hors de la wilaya d’Oran. Un point repris par sa défense lors de sa plaidoirie. Le représentant du ministère public a requis la perpétuité.

- Une voiture fauche 7 personnes à Sidi El Bachir

Une voiture de marque Citroën, roulant à vive allure, a fauché sept personnes, dont des enfants à Sidi El Bachir. Cet accident spectaculaire s’est produit jeudi vers 22h50, selon la Protection civile. Les victimes, âgées entre 6 et 52 ans, souffrent de diverses blessures. Les adultes ont été évacués aux urgences de l’établissement hospitalier 1er Novembre et les deux enfants de 6 et 14 ans vers les urgences de l’hôpital pédiatrique. Notons qu’à son arrivée pour mener son enquête, la Gendarmerie nationale n’avait pas trouvé le conducteur responsable de l’accident sur place.

- Un autre chauffard fauche 5 adolescents à El Barki

Jeudi, un accident a fait cinq blessés, tous des adolescents, à proximité du stade d’El Barki. La voiture qui les a fauchés, selon un communiqué de la Protection civile d’Oran, a pris la fuite. Ces derniers, M. A., 16 ans, a une blessure à la tête, A. K., 13 ans, a une blessure à la tête et au front, B. A., 15 ans, a une blessure au pied, Z. H., 14 ans, souffre du bassin, et enfin B. Y., souffre de blessures à la tête. Ils ont été conduits vers les urgences de l’hôpital pédiatrique. Une enquête de police a été ouverte pour déterminer l’identité du fuyard.

- Le voleur présumé du portable de l’ambassadeur du Vietnam arrêté

Les services de la sûreté d’Oran ont arrêté l’auteur présumé du vol d’un portable appartenant à l’ambassadeur du Vietnam en Algérie. La victime se trouvait devant son hôtel à Oran lorsqu’elle a été délestée de son portable, précisent les services de la police, en ajoutant que la victime n’a subi aucune agression. Les investigations ont permis d’arrêter l’auteur et de récupérer le portable volé. Le diplomate a été reçu par le chef de la sûreté d’Oran à qui il a fait part de sa gratitude.

- 58 harraga interceptés au large de Aïn El Turck

Une autre tentative d’émigration clandestine a été avortée avant-hier. 58 candidats à l’émigration clandestine ont été interceptés au large de Aïn El Turck, selon des sources sécuritaires. Les harraga, parmi eux quatre femmes, dont deux enceintes, étaient à bord de trois embarcations. Ils ont été repérés à quelques milles au large par les gardes côtes.
 

F. A., S. M., N. H., N. H., F. A. et N. H.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...