Régions Ouest Oran
 

Université d’Oran

Colloque sur les images sous le prisme des rapports Nord-Sud

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.05.18 | 12h00 Réagissez

Un Colloque international, dans une large mesure en rapport avec les médias et portant sur la problématique de «la réception des images» (réalité et fiction des rapports Nord-Sud en sous-titre) est prévu pour les journées des 8 et 9 mai à l’université Oran 2 Ahmed Benahmed de Belgaïd.

Cette manifestation scientifique est le fruit de la coopération entre l’université Oran 2, côté algérien, et l’université de Reims, côté français. Le laboratoire de langue, littérature et civilisation/ histoire en Afrique est mis à contribution dans cette initiative. Les communicants, dont des doctorants, qui doivent se relayer durant ces deux jours, sont en revanche issus de plusieurs établissements universitaires d’Algérie et de France.

Ainsi, la conférence inaugurale sera donnée par Patricia Caillé, de l’université de Strasbourg, qui est également membre du CREM (Centre de recherche sur les médiations) de son pays. Elle s’intitule : «Regarder les films en Tunisie, comment rendre compte de l’expérience ‘’spectatorielle’’». Cette intervention cadre bien avec le contenu de l’ouvrage paru en 2017 sous l’intitulé Regarder des films en Afrique et que cette universitaire a cosigné avec Claude Forest.

Certaines communications semblent être prévues en anglais et c’est apparemment le cas de la conférence intitulée «Mediterranean Audiovisuel Cooperation : News As A Case Study», de Fayçal Izederan et Larbi Magari, de l’université Paris VIII. C’est également le cas de celle de Michel Naumann, du département d’anglais de l’université Cergy Pontoise, intitulée «Images About Colonozation Proposed To Young People From Imperialist Countries In The Early XXth Century».

La rencontre permet d’aborder certaines expériences concrètes, à l’exemple des rencontres cinématographiques «Béjaïa Doc», avec Joël Danet, de l’université de Strasbourg, qui s’intéresse à «la construction d’un regard documentaire sur l’Algérie d’aujourd’hui».

Ailleurs, le film documentaire Demain, réalisé en 2015 par Cyril Dion et Mélanie Laurent et consacré aux initiatives positives recensées dans une dizaine de pays pour relever les défis environnementaux et sociaux du 21e siècle, intéresse Sylvie Pierre, de l’université de Lorraine, qui en a étudié la réception pour présenter une «étude comparative des références aux imaginaires dans la représentation des publics des rives nord et sud de la Méditerranée».

La fiction est également un sujet d’étude, notamment pour Dalila Belkacem, de l’université d’Oran, qui analyse le contenu du film Caramel de la Libanaise Nadia Labaki. «Images réalité et fiction dans le film Caramel» est l’intitulé de son intervention pour décortiquer ce long métrage, qui met en scène le destin de cinq femmes de Beyrouth. Le cas de la série télé sera abordé par Benoit Verdier, qui a étudié la notion du «croire dans les médias». Celui-ci est par ailleurs l’auteur de TIC et groupes sociaux.

De l’Ecole normale supérieure de journalisme d’Alger, Zohra Taiebi Moussaoui abordera la problématique de «La réception de la caricature à l’ère des réseaux sociaux numériques» en analysant le cas précis des migrants subsahariens dans les journaux El Watan et Liberté. La réception des caricatures est aussi le souci de Taos Achour (université de Lorraine), qui s’intéresse, elle, à celles traitant de l’esclavage en Libye, mais dans la presse maghrébine.
 

Djamel Benachour
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...