Régions Ouest Oran
 

Cadre de vie : Insécurité et insalubrité à la cité Lescure !

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 27.07.17 | 12h00 Réagissez

 
	La cité Lescure se dégrade
La cité Lescure se dégrade

Les habitants de la cité Lescure dénoncent l’insécurité et l’insalubrité. Immersion au sein de cette cité qui a grandement besoin d’être rénovée.

Parmi les grands ensembles immobiliers, une dizaine environ, érigés à Oran, il y a l’imposante cité Lescure, pratiquement en plein centre-ville, au quartier le Plateau. Cette cité est devenue, faute d’entretien et à cause du laisser-aller, un véritable coupe-gorge, un «ghetto» où il est déconseillé de s’aventurer la nuit en raison des agressions et du manque de sécurité.

Des locataires rencontrés, hier, à l’intérieur de la cité, qui est située à proximité du groupement régional de la Gendarmerie nationale, de la direction de la CNEP et celle des services agricoles, ont souligné que «vivre dans cet endroit est devenu un vrai calvaire». «Notre situation est comparable à celle des bidonvilles implantés à côté des grandes cités urbaines.

Les locataires, propriétaires ainsi que plusieurs centaines d’occupants qui exercent des professions libérales, ont accompli plusieurs démarches auprès des autorités locales, mais leurs revendications sont restées lettre morte». «Au contraire, nous explique-t-on, les choses n’ont pas changé d’un iota et la situation a même empiré, surtout avec l’arrivée de l’été et de la canicule». En plus des sempiternelles disputes avec le voisinage, les agressions suivies de vols à l’arraché commis par de jeunes voyous sont devenus légion dans cette cité, surtout à l’entrée de certains immeubles qui manquent d’éclairage.

«On jette m’importe quoi, n’importe comment sans se soucier de l’hygiène. Des détritus et autres ordures ménagères sont devenus un danger pour les passants et les habitants», se désole-t-on. Une visite sur les lieux de cet ensemble immobilier, -réalisé juste après la fin de la Seconde Guerre mondiale sur l’emplacement d’un cimetière-, en compagnie de certains locataires, nous a permis de constater la dégradation du site qui regroupe plus 670 logements bâtis à l’intérieur d’une tour de 20 étages ainsi que 20 blocs d’une quinzaine d’étages chacun.

Une centaine de caves sont squattées par des familles depuis des années. «Ici, a indiqué un occupant, nous vivons dans l’insécurité totale, dans le noir, et avec, de surcroît, la présence de rongeurs qui prolifèrent en raison de l’abondance des ordures. Plusieurs fois, nos enfants en bas âge ont été mordus sans parler des odeurs nauséabondes qui se dégagent à cause de l’infiltration des eaux usées qui menacent l’ossature de l’ensemble des immeubles».

«Les tuyaux d’évacuation des eaux usées ont été détériorés et l’eau qui se déverse menace les habitations, surtout celles situées à partir du 4e étage en descendant vers le sous-sol. Des travaux ont été entamés par les services publics, mais avec des matériaux qui ne répondaient pas aux normes requises», a indiqué un habitant de la tour. La situation s’est aggravée depuis que les gaines d’évacuation ont été changées. Même le parking est fermé depuis huit mois et les locataires ont été priés d’évacuer les lieux en garant leurs véhicules au niveau de la grande cour qui a été détournée de sa vocation.

En effet, elle devait être une aire de jeux pour les enfants et non un parking improvisé. Plusieurs locataires se désolent, chaque matin, en découvrant que leurs véhicules ont été endommagés par la chute des sacs poubelles. Cela n’est pas tout : autre point noir de la cité Lescure, les ascenseurs sont à l’arrêt depuis 2005. Un énième appel aux responsables concernés vient d’être lancé par les habitants qui aspirent à une vie meilleure au sein de cette cité.
 

Tegguer Kaddour
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...