Régions Ouest Oran
 

Arzew : Une association caritative à pied d’œuvre

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.09.17 | 12h00 Réagissez

Pour la célébration de l’Aïd El Adha, le bureau d’Arzew de l’association caritative Kafil El Yatim a offert, cette année, pas moins de 61 moutons aux familles dont les enfants sont orphelins de père.

«On a livré 20 moutons à domicile mercredi et ça nous a pris toute la journée. Aujourd’hui, on a demandé aux familles de venir prendre leurs moutons ici», explique le président du bureau, Nekaa Bachir, rencontré la veille de l’Aïd devant le garage, sis quartier Les Jardins, qui a été mis à leur disposition par la famille Kebaili pour parquer les ovins.

Des membres de l’association dont deux femmes, installés à même la rue, avec leur listing ne cessaient de téléphoner aux «bénéficiaires» pour leur indiquer l’endroit. La portée d’un tel geste n’a d’égale que la mine épanouie des mamans — certaines n’arrivaient pas à retenir leurs larmes — et la joie de ces enfants orphelins au moment de prendre possession du mouton. «Le bureau d’Arzew compte 174 familles, soit 364 orphelins (liste arrêtée le 15 juin 2017).

Les 61 bénéficiaires du mouton de l’Aïd cette année ont été retenus en fonction du nombre d’enfants orphelins par famille», dira le président qui a tenu à remercier les bienfaiteurs sans qui cette action n’aurait pas pu être concrétisée.

Par ailleurs, en prévision de la prochaine rentrée scolaire, l’association a confectionné avec ses propres moyens 158 tabliers qui seront offerts aux écoliers et collégiens orphelins. Pour ce faire, le bureau d’Arzew de Kafil El Yatim a mis des veuves en formation de couture avec l’aide du Nadi Elhirafi El Khabaz (club de l’artisan boulanger) en collaboration avec le ministère du Tourisme.

«Nous avons loué un local et acheter des machines à coudre et ce sont les veuves qui ont été formées qui ont cousu ces tabliers qu’on va remettre aux élèves avec les trousseaux scolaires», dira Nekaa Bachir en ajoutant que ces couturières sont rétribuées à 40 DA/pièce. «C’est symbolique mais c’est surtout pour leur montrer la valeur du travail maintenant qu’elles ont un métier.»                        

Milagh Mankour
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie