Régions Ouest Oran
 

Arzew : L’association Ibad Errahmane habille les enfants nécessiteux

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 13.06.18 | 12h00 Réagissez

Cent enfants de familles démunies ont reçu leurs habits neufs pour fêter l’Aïd El Fitr, et ce, par le biais de l’association Ibad Errahmane de lutte contre le cancer d’Arzew, lors d’une soirée organisée, ce lundi, à l’occasion de Leilat El Kadr.

En fait, cette soirée qu’a abritée la salle des fêtes Neharia était bien plus un bal au profit de ces enfants qui ne se lassaient pas de danser au rythme des comptines autour du 2e vice-président de l’association, Slimani Attou, déguisé en panda géant. C’est sans aucun protocole et presque dans la discrétion que ces enfants de malades atteints du cancer ou issus de familles nécessiteuses sont repartis tout heureux, serrant dans leurs bras leurs vêtements neufs de l’Aïd.

«Tous ces habits sont un don d’un bienfaiteur qui ne veut pas qu’on cite son nom», explique Neharia Amel, la présidente de l’association. Auparavant, le 14e jour du Ramadhan, l’association a organisé la circoncision de 14 enfants sur 17 prévus, les 3 autres présentant des risques, et leur a, bien sûr, offert les costumes de circonstance. Les actions de solidarité et de bienfaisance de cette association qui, pour rappel, n’a bénéficié, jusqu’à présent, d’aucune subvention de l’Etat, ne s’arrêtent pas là.

Tout au long du mois de Ramadhan, l’association Ibad Errahmane a apporté son aide à 41 familles nécessiteuses vivant dans les bidonvilles d’Arzew, de Béthioua et même de Sid El Bachir, ainsi que dans les localités d’El Mohgoun et de Sidi Benyebka. A la question de savoir comment ont été ciblées ces 41 familles, la présidente dira: «Il y a certaines qui sont venues vers nous, mais on se déplace, on enquête, on rend visite aux familles dans le besoin pour mieux connaître les conditions dans lesquelles elles vivent.» Et ce n’est pas le «fameux» couffin de Ramadhan des APC !

Ces 41 familles recevaient, chaque semaine, un couffin des plus consistants (toutes les denrées alimentaires, légumes et viande). «Tous les vendredis, on leur rapportait leur couffin à domicile», précise Benantar Benyebka, le premier vice-président de l’association.      

Milagh Mankour
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie