Régions Ouest Mostaganem
 

Publication : Mansour Benchehida présente son dernier livre

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 18.12.17 | 12h00 Réagissez

Une rencontre littéraire a été organisée, jeudi dernier, à la Bibliothèque centrale de Mostaganem en l’honneur de Mansour Benchehida, spécialiste de la culture populaire de Mostaganem, lequel est venu présenter son dernier ouvrage intitulé : Mythes, légendes et figures emblématiques de Mostaganem.

L’auteur du recueil de nouvelles Les deux meddahs, célèbre pour sa connaissance très riche du patrimoine et de l’histoire de la Dahra, ancien animateur d’une émission radiophonique dans la station locale «Nafidha mina Tarikh», a déclaré à l’occasion qu’il revient de parler de sa ville natale, une façon de répondre, selon lui, à ceux qu’il l’accuse de régionalisme. «Je n’avais jamais eu honte de travailler et de parler de ce que je connaissais le mieux. Je suis né et ai grandi dans cette culture que j’essaye de pérenniser aujourd’hui», explique Benchehida.

Enseignant à l’université de Mostaganem, où il assure des modules de littérature maghrébine et africaine, Mansour Benchehida nous propose dans son nouvel opus un large panorama de la culture mostaganémoise. Lieux, mythes, légendes, les zaouias, les tribus, les hommes de culture, le théâtre, la musique, les femmes, les meddahate et les chants.

On a presque envie de dire que tout y est. Dans un style où la métaphore et les allégories ne sont pas exclues, il nous propose une série d’articles de presse sous forme de récits. Outre son aspect historique et avant d’être un sérieux guide pour les touristes, il est un recueil d’alternative aux responsables de la ville pour proposer un tourisme original et fascinant.

C’est parce que la mémoire orale est éphémère que l’auteur a décidé d’immortaliser les traditions à travers l’écrit, tout en mettant en garde ses lecteurs que ce travail n’est pas exhaustif et qu’il pourrait y avoir des versions différentes de celles que tout le monde connaît. «Mais dans ce cas, cela pourrait pousser d’autres à écrire aussi et c’est positif pour notre chère ville», nous confie Mansour Benchehida. Rappelons que le livre a été édité dans le cadre de «Mostaganem capitale du théâtre» par la direction de la culture et a été offert à l’assistance avec une dédicace de l’auteur.                                  

Salim Skander
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...