Régions Ouest Mostaganem
 

Mostaganem : Les locaux dits «du Président» sont-ils destinés aux chômeurs ?

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 26.12.17 | 12h00 Réagissez

Des porteurs de projets ont dénoncé la sous-location et l’inexploitation des locaux à usage professionnel et artisanal réalisés dans le cadre du programme initié par le président de la République pour endiguer le chômage.

Des journées d’information et de vulgarisation sur l’emploi ont été organisées récemment au niveau des 10 daïras de la wilaya de Mostaganem et ont regroupé les différents organismes étatiques intervenant dans le domaine de l’emploi, tels que l’Angem, la CNAC, l’Ansej, l’ANEM, la DAS et l’ADS. Ces journées ont permis aux jeunes de s’informer sur les différents dispositifs d’aide à l’emploi et d’exposer leurs préoccupations.

Il n’en demeure pas moins que les jeunes porteurs de projets ont dénoncé, lors de ces rencontres, la sous-location abusive et l’inexploitation des locaux à usage professionnel et artisanal lancés dans le cadre du programme mis en place par le président de la République pour endiguer le chômage et permettre aux jeunes chômeurs diplômés de créer leurs propres entreprises par le biais des organismes d’Etat. «Des dizaines de locaux, peut-être plus, sont sous-loués par leurs bénéficiaires à des tiers.

D’autres sont inexploités. Pourtant, ces locaux commerciaux ne peuvent être ni vendus ni sous-loués, puisqu’ayant fait l’objet, en principe, d’une priorité des pouvoirs publics afin d’absorber le chômage», déplorent de nombreux jeunes. Des jeunes des communes relevant de la daïra de Sidi Lakhdar ont indiqué que des bénéficiaires sont des gens aisés qui ont de l’influence et qui ont obtenu des locaux par le passé, mais ils les gardent fermés.

D’autres sont sous-loués par leurs acquéreurs, dont certains se trouvent outre-mer. «Ces locaux sont destinés aux jeunes qui ont besoin de travailler, non aux gens qui ne pensent qu’à acquérir des biens pour ensuite user de leurs relations afin de les vendre ou les louer au détriment de la loi», tonnent plusieurs jeunes devant une assistance formée des responsables concernés par l’emploi. «Cette situation déplorable sollicite une urgence», s’indigne une autre jeune femme aux animateurs du forum.

Cela se passe au moment où de nombreux jeunes très dynamiques peinent à trouver un endroit pour lancer ou développer une activité, alors qu’ils ont bénéficié d’un crédit. Ils se sont vu alors contraints de louer un local chez un privé à un prix faramineux pour y garder leur matériel. A noter que l’Etat loue le local au jeune acquéreur porteur de projet à 2400 DA par mois.

Par contre, la sous-location atteint le  million de centimes/mois. Devant cet état de fait, le chef de daïra de Sidi Lakhdar vient de lancer une chasse aux sous-locations abusives des locaux du Président et à ceux qui demeurent inexploités. A cet effet, une commission de daïra a été mise sur pied et œuvre à présent sur le terrain pour recenser les locaux inexploités ou sous-loués.

«Ces locaux seront récupérés», a révélé le chef de daïra. Cette mesure vient d’être généralisée au niveau de la wilaya de Mostaganem, a-t-on appris de source administrative. Enfin, une aubaine pour les jeunes en quête d’un local commercial.                                        

Lakhdar Hagani
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...