Régions Ouest Mostaganem
 

Mostaganem : Les infirmières crient leur colère

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 26.07.17 | 12h00 Réagissez

 
	Les infirmières manifestent leur mécontentement
Les infirmières manifestent leur mécontentement

Affectées à l’hôpital Che Guevara, les manifestantes affirment qu’après 9 mois de service, elles n’ont toujours pas touché leur rémunération.

Une trentaine d’infirmières, nouvellement diplômées en sciences d’infirmerie, ont observé un sit-in devant le siège de la wilaya. Affectées à l’hôpital Che Guevara depuis neuf mois, les manifestantes affirment n’avoir pas reçu à ce jour de rémunérations en contrepartie de leur travail. Aussi, leurs dossiers ne sont pas en règle à cause de leur catégorie d’étude qui demeure non reconnue.

«Nous sommes des diplômées des promos 2015 et 2016 de l’université de Mostaganem. Nous avons en principe la catégorie 12, or nous sommes considérées comme étant de la catégorie 11, une catégorie réservée aux diplômés de la formation paramédicale», nous informe Chahrazed B., licenciée en sciences d’infirmerie à l’université de Mostaganem. «Cela fait neuf mois qu’on est en service au niveau de l’hôpital de Mostaganem. Et nous réclamons nos honoraires pour cette durée de service», ajoute-t-elle.

Elles sont au nombre de vingt-quatre infirmières travaillant à Mostaganem, en plus de six autres affectées dans les hôpitaux de Aïn Tedeles et Sidi Ali. Les infirmières nous ont confié que le directeur de l’hôpital de Mostaganem a refusé de recevoir leurs doléances. Par conséquent, les infirmières souhaitent à travers cette manifestation faire entendre leur voix auprès du ministère de la Santé.

Nous avons rencontré alors le DSP de Mostaganem, Abdelghani Friha, qui a affirmé que leur dossier était réglé et que le problème est à présent au niveau du contrôle financier : «Les contrats sont signés, les dossiers élaborés et leurs honoraires versés. L’affaire de ces infirmières est désormais au niveau du contrôle financier.» Notons que seulement deux universités dans tout le pays, Béjaïa et Mostaganem, offrent cette formation qui a été ouverte en 2011.               
        

Salim skander
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...