Régions Ouest Mostaganem
 

Mostaganem : La ville se prépare à célébrer Yennayer

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.01.18 | 12h00 Réagissez

Cette année, les préparatifs en vue de la célébration de Yennayer, le nouvel an amazigh, ont d’ores et déjà commencé à Mostaganem. L’engouement est tel que, dans de nombreuses artères de la ville, les commerçants ont garni leurs étals de toutes sortes de confiseries très prisées durant cette fête.

Contrairement aux années précédentes, la préparation de la fête de Yennayer, nouvel an amazigh, qui bouclera sa 2968e année le 12 janvier, a commencé un peu tôt à Mostaganem. «La préparation a commencé assez tôt pour qu’il n’y ait pas de précipitation aux derniers moments. Le rituel est là pour orienter ces préparations», nous diront des commerçants.

A cet effet, les différents boulevards, artères commerciales et autres marchés, notamment du centre-ville, à l’instar du marché couvert et le fameux souk de Aïn Safra, sont envahis par les vendeurs de fruits et de confiseries de tous genres. Même les trottoirs n’ont pas été épargnés. La frénésie des achats a bel et bien commencé il y a quelques jours.

La ville s’est parée d’un nouveau look avec guirlandes, lampes, drapeaux. Les produits fort prisés par les consommateurs sont déjà sur les étals, comme les cacahuètes, noix, amandes, noisettes, figues sèches, dattes, pois chiches, fèves, marrons, en plus d’autres variétés. Les consommateurs se bousculent devant les étals, en dépit des prix élevés de ces produits, qui sont excessifs. «Cette fête amazighe est très attendue chez nous.

On veut suivre le chemin de nos aïeux, qui l’ont toujours célébrée à Mostaganem», souligne une mère de famille rencontrée au niveau du souk de Aïn Safra. Un quinquagénaire ajoute qu’en plus d’une ambiance conviviale exceptionnelle, la célébration de cette tradition a été toujours porteuse de bonheur dans nos foyers. «En cette occasion, les familles mostaganémoises se réunissent et partagent des repas traditionnels. A midi, le ‘‘cherchem’’, un repas à base de grains de blé bouillis mélangés aux pois chiches et aux fèves et des beignets, le soir, d’autres mets copieux, comme le couscous ou le ‘‘trid’’.

Quant aux enfants, ils auront leurs cadeaux de ‘‘m’khalet’’, composé de bonbons, chocolat, amandes, pistaches, noix, noisettes, dattes, cacahuètes, figues sèches. Le tout emballé dans des petits sachets», affirment de nombreuses ménagères. De son côté, la direction de la culture de la wilaya de Mostaganem a concocté un ambitieux programme culturel pour marquer l’événement. A noter que la décision de décréter Yennayer fête nationale et journée chômée et payée dès cette année a été accueillie avec enthousiasme par les citoyens mostaganémois.                            

Lakhdar Hagani
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie