Régions Ouest Mostaganem
 

Mostaganem

Les grossistes en fruits et légumes dénoncent l’informel

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 23.10.17 | 12h00 Réagissez

Le marché de gros en fruits et légumes de Sayada, à Mostaganem, est gagné par l’informel, au grand dam des mandataires légaux qui n’ont pas manqué de tirer la sonnette d’alarme.

Selon eux, le secteur informel est bien la cause principale de l’anarchie, voire de l’inflation des prix, en l’absence des services concernés, «les seuls, estiment-ils, à pouvoir mettre un terme à ce désastre annoncé», avant d’ajouter que ces commerçants informels piétinent la réglementation en vigueur relative à l’hygiène, aux impôts et autres droits de place. Ce marché de gros, qui s’étend sur une superficie de plus de 4 hectares, avec de nombreux locaux commerciaux, se retrouve squatté par ces intervenants clandestins, gênant parallèlement la circulation. Et dire qu’il y a quelque temps, ce marché de gros était un modèle de référence en matière de régulation des prix pour l’Ouest. Aujourd’hui, il vient d’être rattrapé par la spirale infernale et sa situation a pris une toute autre tournure, nous dit-on, avec l’intrusion incontrôlée de cette frange de vendeurs à la criée. Les services concernés sont interpellés pour intervenir afin de mettre fin à cette situation aux relents catastrophiques d’abord pour les caisses de l’Etat en raison de l’évasion fiscale. 
 

Lakhdar Hagani
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie