Régions Ouest Mostaganem
 

Mostaganem

L’université participera au Festival du court métrage estudiantin de Nabeul

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 28.06.17 | 12h00 Réagissez

L’Algérie va prendre part à la première édition du Festival international du court métrage estudiantin, qui se tiendra du 6 au 11 juillet prochain à Nabeul, en Tunisie.

Trois courts métrages algériens sont en compétition, en l’occurrence Une réalité rêveuse, du réalisateur Mohamed Amine, Moi je me suicide, de Mohamed Touahir, et Le ton du chagrin, d’Imane Hellel, de l’université de Mostaganem. Notons qu’Imane Hellel est une journaliste et professeure de piano à la maison de la culture Ould Aberrahmene Kaki de Mostaganem. Plusieurs prix sont prévus, notamment le Grand Prix du festival, qui est le Lion d’or. Il y a aussi le 2e prix, à savoir le Lion d’agent, et le 3e prix, le Lion de bronze. Il y a aussi les Prix de la meilleure image, meilleur son, meilleur montage, meilleur scénario, meilleur acteur, meilleur prix d’interprétation féminine, meilleur court métrage. Le jury conditionne la participation par l’obligation de présenter le film en langue locale sous-titré en français ou en anglais. Plusieurs pays participeront à cette manifestation culturelle et universitaire, entre autres, la Palestine, la Turquie, la Syrie, la Jordanie, le Liban, l’Irak, l’Egypte, l’Iran, la Malaisie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne, la Thaïlande, la Chine, l’Indonésie et la Norvège avec au total 27 courts métrages.  
 

Salim Skander
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...