Régions Ouest Mascara
 

Mascara : Pourquoi annuler le projet du Centre anti-cancer ?

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.02.18 | 12h00 Réagissez

La direction de la santé a noté dans son dernier rapport de 2017 que «le nombre de cas de cancer identifiés en 2016 est de 489, dont 43,35% de sexe masculin et 56,64% de sexe féminin». En dépit de cette situation inquiétante, le projet du Centre anti-cancer, inscrit en 2015, a été annulé.

Hier, a été célébrée la Journée mondiale de lutte contre le cancer, qui continue de faucher des milliers de vies dans la wilaya de Mascara. En 2015, le nombre de personnes atteintes de différents types de cancer était de 5026, dont 2606 hommes et 2420 femmes. Le chiffre a été avancé lors de la visite de l’ex-ministre de la Santé, Abdelmalek Boudiaf, le 26 janvier 2017.

Le nombre est sans doute plus élevé actuellement. L’ex-directeur de la santé, Dr Abdelkarim Mohamed El-Habib, nous a révélé que «Mascara enregistre, chaque année, une moyenne de 310 nouveaux cas de cancer, tous types confondus». D’autres sources hospitalières avancent un chiffre alarmant : «Plus de 500 cas par an !»

Un document en notre possession révèle que, chez les hommes, les cancers de la prostate, des bronches, de la vessie, de l’estomac, du pancréas, du côlon, du cerveau et du foie sont les plus courants. En 2015, sur les 2606 hommes, 497 étaient atteints du cancer de la prostate, 450 du cancer des bronches, 225 du cancer de la vessie et 180 du cancer de l’estomac.

Dans la même période, la direction de la santé a révélé que sur les 2420 femmes, 995 ont été atteintes du cancer du sein, 366 du cancer de la vésicule biliaire, 281 du cancer du col utérin, 91 du cancer de l’estomac et 81 du cancer des ovaires. La direction de la santé a noté, dans son dernier rapport de 2017, que le nombre de cas de cancers identifiés en 2016 est de 489, dont 43,35% chez les hommes et 56,64% chez les femmes.

En 2015, le nombre de nouveaux cas était de plus de 500. La progression alarmante des cas de cancers dans la région de Mascara a été qualifiée par de nombreux spécialistes de la santé des secteurs public et privé d’«inquiétante».

Devant l’ampleur que prend cette maladie qui plonge autant de familles dans la peine et le désarroi, le gouvernement a «pris soin» d’annuler tout simplement le projet du Centre anti-cancer (CAC), inscrit en 2015, durant la période de l’ex-wali, Ouled Salah Zitouni, pour un budget de 10 milliards de cts.

Un praticien de la santé, qui a qualifié la décision d’annulation du projet du CAC de Mascara d’«irréfléchie», nous a déclaré que «le Centre anticancer de Mascara aura permis de désengorger le CHU d’Oran, de prendre en charge de façon adéquate les patients des wilayas de Mascara, Saïda et Tiaret et de jouer son rôle de prévention et de dépistage précoce du cancer».                       


Abdelouahab Souag
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...