Régions Ouest Chlef
 

Grâce à l’intervention du wali de Chlef

Une veuve et ses enfants sauvés de la rue

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 27.05.17 | 12h00 Réagissez

La veille du mois sacré de Ramadhan, la ville nouvelle de Haï Chorfa, dans la commune de Chlef, a connu un événement heureux, qui a mis du baume au cœur d’une famille sans ressources, jetée à la rue par un père sans scrupules, avec une modique pension de 12 000 DA par mois !

La veuve et ses quatre enfants, dont l’aînée, une fille de 17 ans, immobilisée sur une chaise roulante, ont en effet été logés dans un appartement neuf mis à leur disposition par le chef de l’exécutif de la wilaya, alors que l’équipement ménager de l’habitation a  été l’œuvre de bienfaiteurs de la ville de Chlef.

Ce fut un grand moment de joie et d’émotion, un moment qui, faut-il le signaler, n’aurait pas été  possible sans l’intervention directe du premier responsable de la wilaya, car les autres services de l’Etat censés venir en aide à cette catégorie de personnes en détresse, comme l’APC et la commission d’attribution de logements de la daïra, se sont montrés insensibles à leur situation. L’appel lancé donc par la mère en direction de ce responsable a eu l’effet escompté, puisque celui-ci a diligenté aussitôt une enquête qui a abouti au résultat que l’on sait. «Nous n’avons pas le droit d’abandonner nos mères, nos sœurs et nos enfants dans la rue, mais l’Etat demeure toujours présent pour protéger et prendre en charge ces cas sociaux prioritaires, conformément aux directives du président de la République.

La mère de famille m’a adressé effectivement une requête, avec à l’appui des photos sur les dures souffrances qu’elle endurait avec ses enfants, dont la fille aînée est immobilisée sur une chaise  roulante suite à une profonde fracture à la jambe ayant nécessité une prothèse à l’hôpital de Douéra, à Alger. Après enquête, il s’est avéré que la famille en question ne possédait ni toit ni ressources, hormis une pension mensuelle dérisoire de l’ordre de 12 000 DA. Pour tout cela, j’ai décidé de lui affecter  un logement neuf et donné des instructions à la direction de la santé de la wilaya pour la prise en charge médicale de la fille malade», a déclaré le wali de Chlef au cours de la cérémonie de remise des clefs à la veuve, en présence des directeurs des affaires religieuses, de la santé et de l’action sociale.

Ahmed Yechkour
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie