Régions Ouest Chlef
 

Chlef

L’autorail matinal accumule les défaillances techniques

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 16.09.17 | 12h00 Réagissez


La direction de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) semble ne pas prendre conscience du danger que représente l’autorail matinal Chlef-Alger, qui accumule les défaillances techniques. Cette semaine, en l’espace de cinq jours, il a connu deux incidents sérieux, avec leur lot de retards et de désagréments pour les passagers (étudiants, travailleurs, malades, etc.). Avant-hier (jeudi), la rame qui devait prendre le départ à 5h20 en direction de la capitale est restée encore clouée sur les quais, obligeant les malheureux passagers à chercher un autre moyen de transport. Quelques jours plus tôt, le même train, en circulation depuis 2009 à travers le pays, a démarré avec 45 mn de retard avant de caler sur la côte du col Kandek, culminant à 800 mètres. Il est revenu en gare à El Khemis avant de reprendre son élan pour tenter, une nouvelle fois, de remonter la grande pente en provoquant une grosse frayeur parmi les passagers. Conséquence : la desserte Chlef-Alger a duré plus de 5h au lieu de 2h45 habituellement. Mais cela n’a pas fait réagir les responsables de la SNTF, qui continuent à maintenir cet autorail «boiteux» sur une ligne très fréquentée, et ce, sans se soucier de la sécurité ni du confort des voyageurs. 

Ahmed Yechkour
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...