Régions Ouest Chlef
 

Chlef : Les grands projets publics piétinent

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 24.09.17 | 12h00 Réagissez

Chlef : Les grands projets publics piétinent

Les travaux d’achèvement du premier tronçon de la pénétrante Chlef-Ténès, du centre anticancer de Chlef et du nouvel hôpital de Aïn Merane traînent en longueur.

Des lenteurs qui ne datent, malheureusement pas, d’hier, mais depuis le lancement de ces projets il y a plusieurs années. C’est pour dire que le «manque de crédits» souvent mis en avant pour expliquer ce genre de situations, n’est pas généralement la cause majeure dans certains cas. En effet, les retards enregistrés à cet égard sont généralement le fait de la remise en cause de l’étude technique initiale, de chantiers «boiteux», de laxisme dans le suivi des travaux et parfois de besoin de rallonge de l’enveloppe financière allouée à l’opération.

Du coup, cela pousse inévitablement les maîtres d’ouvrage à remettre à plus tard la réception de ces infrastructures ô combien vitales pour les soins spécialisés et la circulation des personnes et des biens. Il en est ainsi du centre anticancer de dimension régionale, dont les travaux ne semblent pas prendre fin malgré les milliards de dinars injectés par l’Etat. Selon des spécialistes, la livraison de cet établissement pourrait encore attendre des années si l’on doit lui ajouter le temps (souvent long) d’acquisition et d’installation des accélérateurs.

S’il n’est pas dans la même situation, le nouvel hôpital de Aïn Merane, dans les monts du Dahra, attend cependant l’aboutissement de la phase des corps d’état secondaires puisque l’avis d’appel d’offres national relatif aux équipements de climatisation, chauffage et ventilation vient d’être lancé. Pour ce qui est de la pénétrante Chlef-Ténès, et comme par hasard, les retards se situent surtout sur la section comprise entre Bouzeghaïa et Ouled Farès et dont les travaux sont confiés à une entreprise portugaise et à l’ETRHB Haddad. Dans l’ensemble, le chantier est au stade des terrassements depuis plus de deux ans, n’atteignant qu’un infime taux de réalisation, alors que sa réception dans sa totalité était prévue pour mars dernier.  

 

Ahmed Yechkour
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie