Régions Ouest Chlef
 

Chlef : Les autorités veulent enfin éradiquer l’informel

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.09.17 | 12h00 Réagissez

L’exécutif local s’est engagé à combattre le phénomène des constructions anarchiques ainsi que le commerce informel. Mais certains se demandent si cet engagement est suffisant pour éradiquer ces deux fléaux qui ont proliféré, encouragés par le laxisme des services techniques et la «démission» des élus communaux. L’avenir nous le dira.

L’exécutif de wilaya s’est engagé, lors d’une réunion de travail tenue ces derniers jours, à mener une lutte sans merci contre les constructions anarchiques et le commerce informel, notamment au chef-lieu de wilaya. La décision est venue à point nommé pour stopper, voire mettre le holà à ces dépassements graves qui ne cessent de prendre de l’ampleur en défigurant le paysage urbain, surtout au centre et autour du siège de la wilaya.

Le chef d’exécutif a promis de sévir contre les contrevenants mais est-ce suffisant pour éradiquer ce fléau qui a proliféré à un rythme vertigineux, encouragé en cela par le laxisme des services techniques et la «démission» des élus communaux à quelques mois de la fin de leur mandat ? L’avenir nous le dira.

En tout cas, il y a urgence à agir vite car chaque jour apporte son lot de nouvelles habitations en briques rouges, ressemblant à de véritables favelas érigées le long des liaisons autoroutières, ce qui rend encore plus laide la périphérie de la ville, déjà malmenée par une extension urbanistique sauvage, ne répondant ni aux orientations du plan d’occupation des sols ni à celles du plan directeur d’aménagement et d’urbanisme des agglomérations (PDAU).

L’autre gros point noir sur lequel s’est penché l’exécutif de wilaya, c’est le commerce informel et la nécessité d’éradiquer cette plaie à travers l’intégration des vendeurs à la sauvette dans le circuit commercial officiel. A ce propos, il a été décidé de mettre à la disposition de ces derniers les locaux inutilisés au niveau des marchés de proximité qui restent malheureusement vides, faute de postulants. De son côté, la population espère que l’opération de «libération» des trottoirs et espaces publics occupés par des commerçants illégaux se poursuivra sans relâche pour arriver à débarrasser définitivement le centre-ville de Chlef de ce triste spectacle qui perdure depuis des années.                       

Ahmed Yechkour
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...