Régions Ouest Chlef
 

Chlef : Des perturbations dans l’alimentation en eau

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.09.17 | 12h00 Réagissez


La mise en service de la station de dessalement de l’eau de mer à Ténès, d’une capacité de 200 000 mètres cubes/jour, n’a pas résolu pour autant le problème d’eau que connaissent certains quartiers de la région de Chlef, et ce, malgré le renforcement et la rénovation totale des réseaux de distribution, principal et secondaire. Ces quartiers restent parfois deux à trois jours sans le précieux liquide, pendant que d’autres cités en reçoivent presque tous les jours. Les explications données par les gestionnaires de l’ADE ne semblent pas convaincre les abonnés, lesquels estiment que les défaillances constatées sont plutôt dues à une carence dans la programmation et la gestion du réseau de distribution. Et de s’interroger : «A quoi servent les énormes quantités d’eau débitées quotidiennement par la station de dessalement si elles ne profitent pas à tous les habitants ?» De plus, comme un malheur n’arrive jamais seul, les factures de consommation sont de plus en plus salées depuis l’installation des nouveaux compteurs. En atteste cette redevance trimestrielle de 14 000 DA dont le montant des taxes représente… 75% de celui de la consommation. Comment expliquer une telle facturation ? Pour l’abonné en question, rien ne justifie une telle augmentation, ni les taxes greffées à la redevance s’élevant à plus de 6000 DA. L’ADE doit, selon ses dires, revoir sa facturation si elle veut assainir sa gestion et ne pas pénaliser lourdement les abonnés solvables. 

Ahmed Yechkour
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...