Régions Ouest Bel Abes
 

Sidi Bel Abbès : Le cluster électronique de l’ENIE opérationnel en novembre

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.10.17 | 12h00 Réagissez

L’usine d’intégration électronique ravagée par un incendie en octobre 2015 reprendra du service en novembre prochain au niveau de l’Entreprise nationale des industries électroniques (ENIE), selon le PDG de cette entreprise, Djamel Bekara.

Le taux d’avancement des travaux de reconstruction de cette usine, confiés à la société HFCM, a atteint les 95%, indique-t-il. Construite selon les standards internationaux, cette usine se chargera de la fabrication de tous types de cartes électroniques, des équipements professionnels et autres produits grand public.

Pièce maîtresse de la plate-forme (cluster) électronique grand public et professionnel mise en place à partir de 2010 au niveau de l’ENIE, l’usine d’intégration électronique disposera d’une capacité de production de 1600 cartes mères/jour. La configuration générale de cette plate-forme se présente sous la forme de plusieurs entités disposées en grappes, chacune dans un segment d’activité distinct mais complémentaire de la filière. «Avec cette usine, nous serons en mesure de fabriquer annuellement quelque 300 000 produits destinés à l’industrie photovoltaïque, à l’électronique professionnelle, à l’industrie automobile, aux systèmes de la télésurveillance et, bien évidemment, à l’électronique grand public», explique M. Bekara. Il précise, à ce propos, que le cluster électronique adoptera une solution de gestion intégrée (ERP) permettant de suivre au quotidien l’ensemble des informations et des services opérationnels de l’ENIE.

Le lancement de nouvelles activités intégration électronique à partir de 2013 a déjà permis, ajoute M. Bekarra, de positionner l’ENIE comme leader dans les équipements solaires pour les particuliers à travers sa filiale ENIE Solar. Celle-ci a déjà équipé 750 points d’éclairage public au niveau des rues de Sidi Bel Abbès, 350 luminaires à l’aéroport Ahmed Ben Bella d’Oran, 250 autres à l’usine de machinisme agricole (CMA) et 2000 points d’éclairage dans la nouvelle ville de Sidi Abdellah. «Le développement des capacités de la filière ENIE Solar, dans une approche intégrée, pourra assurer la fourniture de l’ensemble des composantes des futurs centrales photovoltaïques avec un label algérien aux normes internationales», affirme M. Be-karra.

L’ouverture en 2016 des laboratoires de Recherche et Développement (R&D) et de Mesures et de maintenance professionnelle (étalonnage accrédité Algerac), avec l’appui du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, constitue, selon le PDG de l’ENIE, une avancée substantielle. Disposant d’ateliers de recherche dotés d’équipements ultrasophistiqués, d’une salle de conférence pour les séminaires à caractère technique avec système de traduction multilingue (anglais, espagnol, chinois), le centre R&D est l’un des plus performants au niveau national et accueille de nombreux chercheurs nationaux, a-t-on constaté lors de notre visite de cette structure. Idem pour l’unité d’étalonnage, agréée par le ministère du Commerce, où des analyses d’autocontrôle physico-chimique, mécaniques et électronique de précision sont effectuées depuis quasiment 2 ans.

Aussi, divers travaux de réparation et de maintenance menés par l’unité R&D ont permis, selon M. Bekara, à des firmes nationales de réaliser de substantielles économies en devises en redonnant vie à des équipements anciens. Parmi ces équipements, on peut citer des instruments d’analyse de kérosène de la Sonatrach, des scanners installés au niveau des aéroports de Skikda et d’Oran ainsi que des installations de télésurveillance d’organismes publics et privés. «Nous envisageons de nous consacrer, graduellement, au développement de l’électronique professionnelle tout en nous maintenant sur le segment grand public», souligne-t-il. Concernant la stratégie de production de l’entreprise, notre interlocuteur estime que l’ENIE se limitera plus à la production des téléviseurs, qui restera un produit d’appel de l’entreprise, pour passer à la diversification de ses produits à l’instar des systèmes électroniques, des panneaux solaires, le matériel médical, la télécommunication, l’informatique, les micro-portables et prochainement les smartphones qui constitueront une forte valeur ajoutée.
 

 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...