Régions Ouest Bel Abes
 

Sidi Bel Abbès : L’hôpital de Tabia inauguré

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.06.17 | 12h00 Réagissez

Le ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière,  Mokhtar Hazbellaoui, a inauguré, hier, le nouvel hôpital d’une capacité de 60 lits à Tabia, commune située à 25 km au sud de Sidi Bel Abbès.

La réception de l’hôpital de Tabia, composé de huit bâtiments principaux, augure de lendemains meilleurs, qui mettront fin au calvaire auquel sont confrontés les malades et leurs proches. Réalisée dans les délais par la société HFCM, cette infrastructure tant attendue par les habitants de Tabia «devrait combler le déficit dont souffre manifestement la région en matière de soins et de prise en charge médicale», a indiqué M. Hazbellaoui, après avoir visité les différents pavillons de cet hôpital réalisé selon des normes et techniques modernes de construction.

Tôt dans la matinée, le ministre de la Santé a inspecté le centre anticancer (CAC) de Sidi Bel Abbès, doté d’une capacité de 120 lits. Presque entièrement achevé, «le CAC devrait être opérationnel à la mi-septembre, au plus tard début octobre 2017», a indiqué M. Hazbellaoui lors d’un point de presse, insistant sur la formation des médecins et paramédicaux en vue de la mise en service des équipements de haute technologie de ce centre et pour assurer une meilleure prise en charge des malades.

L’entrée en fonction du CAC de Sidi Bel Abbès, conçu pour être au service d’un bassin démographique de près de 2 millions d’habitants (avec les populations des wilayas limitrophes), diminuera, à coup sûr, la pression sur les structures de traitement et de suivi existantes dans la wilaya. Les travaux de réalisation du CAC, lancés en 2006, se sont arrêtés en 2009, avant de redémarrer en 2013.

C’est le groupe Hasnaoui qui a pris le relais pour la réalisation des travaux des corps d’état secondaires, et ce, après quatre années d’arrêt des travaux. D’une capacité de 120 lits, extensible à 220 lits, le CAC, implanté la périphérie de la ville, s’étend sur une superficie de près de sept hectares. Le centre comprend de nombreux services, entre autres, de médecine nucléaire, d’oncologie, de réanimation et de radiothérapie.
               

Abdelkrim Mammeri
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...